SMU Gravical 2013

Ce weekend s’est déroulée la compétition d’escalade SMU Gravical 2013 organisée par la Singapore Management University en partenariat avec Climb Asia. Et cette année l’organisation a choisi d’élire domicile dans un centre commercial, en l’occurrence City Square Mall à Farrer Park.

SMU Gravical 2013

Ce samedi c’était l’affluence des grands jours et il était difficile de se frayer un chemin dans la foule de curieux venue voir les grimpeurs.

 

Comment ne PAS préparer une compétition d’escalade

La veille, aller prendre un verre chez une collègue qui organise une Aloha party, ensuite se rendre à la pendaison crémaillère d’amis qui viennent de s’installer un nouveau condo et finalement aller en boîte de nuit à Clarke Quay avec des gens que vous avez rencontré à la soirée précédente.

Public à SMU Gravical 2013

Evidemment le réveil du lendemain matin est très douloureux et vous n’avez qu’une envie : rester au lit. Au prix d’un effort surhumain, vous avez quand même réussi à vous lever pour aller à SMU Gravical, mais ce que ce que vous ne savez  pas encore c’est que vous avez des séquelles de la soirée de la veille (ceci est un teasing assez minable pour vous inciter à lire la suite de l’article).

 

Ninja Challenge

Arrivé à 1h40 à City Square, c’est le temps des retrouvailles avec des amis qui participent également au Ninja Challenge. J’hérite du numéro 34, nous récupérons nos maillots ainsi qu’un sac de goodies ayant un lien direct avec l’escalade : bon de réduction pour des imprimantes, Crème anti-âge,… Mais aussi quelques trucs utiles.

SMU Gravical briefing

Ensuite direction l’isolation pour le briefing avec les autres grimpeurs : 2 essais maximum, 3 minutes pour découvrir le mur (interdiction de le toucher), règles de décompte des points (temps et obstacles),…

Et là c’est le drame, la découverte du mur est une grosse claque : un début avec un saut, quasiment rien de technique, beaucoup de physique (presque pas de prises de pieds) mais un parcours qui a l’air marrant (en fait ça a l’air marrant jusqu’au moment où tu es en plein dedans et que tu te rends compte que tu as mal lu la route).

Tentative d'espionnage ridicule lors de Gravical 2013

Du coup tout le monde essaye de regarder les performances des premiers pour avoir une idée des choses à faire (ou surtout à ne pas faire).

 

No turning back

Et là quand votre nom est appelle pour y aller, vous regrettez tout ce que tu as fait la veille. Cette sensation oubliée (et pourtant pas si lointaine) des examens non révisés où on l’on sait qu’on aurait dû le faire, mais bon c’est trop tard.

Ninja Challenge Gravical 2013

Bref, du grand art et une performance qui mériterait de figurer dans un bêtisier de toutes les choses à ne pas faire quand faîtes de l’escalade MAIS vous avez quand même réussi à finir le parcours en un temps correct.

Epic Fail à Gravical 2013

Plus sérieusement très bonne ambiance et superbe organisation, le fait d’organiser la compétition dans un mall rajoute une pression supplémentaire en raison du public nombreux qui vous regarde mais cela permet également de donner une bonne visibilité à un sport de plus en plus populaire à Singapour.

De mon côté je vous donne RDV lors de la prochaine compétition : Pumpfest 2013.

Partager
Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.