Haw Par Villa, le parc bizarre de Singapour

Envie d’aller en Enfer ?

A Singapour c’est possible ! Je ne parle pas du métro aux heures de pointes à Raffles Place MRT mais bel et bien de l’Enfer en tant que lieu mystique.

Bienvenue dans l'enfer (version chinoise)

En effet il est possible de visiter l’Enfer et ses dépendances, pourvu que vous respectiez les horaires d’ouverture (on est à Singapour je vous rappelle).

 

Contes et légendes en Asie

Si vous avez eu des parents d’origine asiatique, il est très probable que vous ayez eu la chance de connaître de nombreux contes orientaux à commencer par la très célèbre Voyage vers l’Ouest (西游记 / Journey to the West*).

Haw Par Villa

Et un parc à thèmes est dédié à ces histoires à Singapour : Haw Par Villa. Ouvert en 1937, le parc est (très) vieux et propose une plongée dans le monde des contes de l’époque à travers des centaines de statues souvent très kitsch (le mot est faible).

 

Enfer et damnations !

Mais surtout le parc est connu pour la visite de la partie des enfers et leur innombrables niveaux souterrains qui occupent une place de choix dans ce folklore avec pas moins de 10 tribunaux et 18 niveaux.

L'enfer à Haw Par Villa

A chaque tribunal correspond un crime (qui vont de l’assassinat à la corruption en passant par l’absence de piété filiale, vous êtes prévenus) et donc une punition qui entraîne la mort de façon toujours très douloureuse (parce que sinon les gens n’auraient pas peur de l’Enfer cqfd!).

Haw Par Villa Singapour

Tout cela est donc illustré par des statues dans des mises en scènes très explicites (attention, cela peut heurter la sensibilité des plus jeunes).

 

Pourquoi venir à Haw Par Villa ?

Il est souvent difficile pour un non-initié de comprendre la richesse de cet univers mais une visite à Haw Par Villa constitue une très bonne introduction visuelle.

Le parc d'Haw Par Villa à Singapour

Le parc peut paraître bizarre mais il faut bien comprendre qu’il ne s’agit que de l’illustration d’un univers très coloré et remplit de légendes magiques et de fables héroïques (à l’instar de la mythologie gréco-romaine).

Une visite décalée, atypique et totalement dispensable. Vous ne reviendrez probablement jamais à Haw Par Villa mais si vous vivez à Singapour et que vous avez du temps, alors pourquoi ne pas aller y faire un tour.

Les enfers à Haw Par Villa

Si vous êtes de passage dans la Cité-Etat, Haw Par Villa est clairement dispensable même si apparemment les touristes aiment bien le lieu (environ 4 étoiles sur TripAdvisor…).

 

*Pour l’anecdote c’est sur cette histoire qu’Akira Toriyama s’est basé pour créer le manga Dragonball. 

Partager
Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.