Mais qui es-tu Louis ?

Il était une fois…

Je ne m’appelle pas Louis, mais Louis-Bernard, prénom relativement rare et unique (Je ne remercierai jamais assez mes parents de l’avoir choisit pour moi).

En parlant de mes parents : je suis français d’origine étrangère, en l’occurence bretonne du côté de mon père et chinoise du Cambodge du côté de ma mère. Je suis un métisse eurasien qui a eu la chance de grandir avec plusieurs cultures différentes et surtout les meilleures cuisines du monde !

Le blog Paris-Singapore

Mon parcours scolaire est relativement classique : école primaire de quartier puis Collège / Lycée privé et enfin un Master en Management à l’Université Paris IX.  Je commence ma vie active avec un stage de fin d’étude dans un grand groupe français qui débouchera finalement sur un CDI.

Voilà à peu près ma situation avant de partir travailler à l’étranger. Mon parcours est relativement conventionnel : pas de diplômes exotiques, d’échange Erasmus ou encore d’année de césure pour faire le tour du monde (sauf peut-être le CDI, pour les jeunes diplômés, il est en voie de disparition en France).

 

De Paris à Singapour

La découverte Singapour s’est faite par le plus grand des hasards : en vacances en Asie du Sud-Est, j’en ai profité pour aller rendre visite à ma cousine qui habite dans la Cité-Etat. A cette époque, et comme beaucoup de français, j’avais une image très clichée de l’île : propre, sûre, réussite économique, paradis fiscal…

Il aura suffit de trois jours passés dans la Cité du Merlion pour me convaincre de venir écrire mon avenir à Singapour plutôt que de continuer à vivre en France. En rentrant à Paris j’ai posé ma démission et je suis parti faire mes valises pour l’Asie du Sud-Est.

Gardens by the bay à Singapour

Ma décision fût pour le moins rapide : j’aurai pu réfléchir pendant des mois et me poser des milliers questions mais au final j’ai décidé de faire confiance à mon instinct et de tenter ma chance.

Près de quatre années après cette décision, la seule chose que je regrette et de ne pas être parti plus tôt à l’étranger. Non pas que je n’aime pas la France (je l’adore) mais je souhaitais simplement tenter une aventure à l’étranger pour vivre quelque chose de différent : nouvelle ville, nouvelles cultures, nouvelles rencontres.

 

For the workforce drowning

Je suis arrivé à Singapour en 2011, en connaissant finalement très peu de monde, sans travail et sans toucher le chômage en France (les Assedic, sponsor numéro 1 des Français qui tentent leur chance à l’étranger). Il m’aura fallu un peu moins d’un mois pour trouver un travail en contrat local via les petites annonces (en l’occurence sur JobsDB Singapore) et moins d’une semaine pour commencer mon nouveau travail (visa de travail validé en 48h en 2011, une autre époque).

J’ai commencé chez PropertyGuru où je suis resté plus de trois ans. A l’époque PropertyGuru était encore une petite start-up et pas encore le géant immobilier pesant 500 millions de dollars. Je suis parti quelques mois avant l’introduction en bourse prévue de la compagnie pour rejoindre une autre start-up.

Singapore CBD area from Marina Bay Sands

Travailler chez PropertyGuru fût une expérience fantastique et explique également pourquoi il y a de nombreux articles sur l’immobilier à Singapour. Au fil des ans j’ai développé un réel interêt pour l’immobilier dans la Cité-Etat.

Je ne suis donc pas blogueur à plein temps et surtout j’ai un métier que j’apprécie dans une industrie qui me plaît.

Aparté : je n’ai jamais eu de contrat “Expat” ou VIE. Je me demande encore aujourd’hui pourquoi tant de gens sont persuadés du contraire. Tous les français à Singapour ne sont pas en contrat expat, loin de là.

 

Paris-singapore, le blog

Pourquoi ce blog ? Tout simplement parce qu’à l’époque les principales ressources en Français sur Singapour sont très limitées ou difficilement accessible. Alors plutôt que de me plaindre de la situation j’ai décidé de la changer en lançant un blog pour informer et surtout donner une autre image de la vie à Singapour.

Les début du blog furent fantastique avec pas moins de 16 visiteurs le premier mois. Au fil du temps, le site a commencé à attirer du monde jusqu’à devenir ce qu’il est aujourd’hui : un blog relativement suivi (environ 17,000 visiteurs uniques par mois) et qui a su évoluer au cours des années.

Louis-Bernard Carcouet - The Working Capitol

Tenir un blog est une expérience fantastique et les choses que vous apprenez peuvent vous être utile même si vous ne travaillez pas dans le domaine du web ou des nouvelles technologies. Partie technique, rédaction d’articles, retouche photos,… Il y a beaucoup de choses à faire et surtout à apprendre.

 

Do. Or do not. There is no try

L’escalade c’est une des mes passions. Je passe beaucoup plus de temps à grimper qu’à écrire et je fais principalement du bloc, spécialité qui consiste à grimper des blocs ou des murs de taille moyenne sans aucune protection (ni harnais, ni cordes).

J’aurai pu ne jamais poursuivre l’escalade suite à mes premiers essais qui allaient de mauvais à franchement médiocre (sans compter que j’ai le vertige). Mais je me suis accroché (souvent littéralement) et à force d’entraînements, j’ai atteint un niveau relativement correct.

Louis-Bernard Carcouet

L’escalade, au delà de la performance physique, c’est surtout un état d’esprit : toujours regarder vers le haut, se dépasser, croire en soi, ne jamais abandonner.

Louis-Bernard Carcouet - Gravical 2015

Parce que la vie c’est souvent comme l’escalade : vous pouvez passer votre temps à vous plaindre de choses que vous ne pouvez pas changer. Ou vous pouvez vous donner une chance de changer et de devenir meilleur.

 

Donc voilà, vous en savez maintenant un (peu) plus sur l’auteur de ce blog. Et n’hésitez pas si vous avez des questions sur mon parcours :)

Partager

Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.

  • ModLife

    Salut, enfin!!!! il etait pas trop top! merci de ce partage et enchanté de faire ta réel connaissance.
    Tu vie à 1200%, tu as du culot et eu raison de tenter l’aventure. On vie qu’une fois! :)
    On est pareil sur ce point là! :)

    J’aimerai aussi vivre en Asie à l’occasion je t’enverrai un petit pour t’expliqué ma récente aventure à Singapour, là tout est possible et impossible à la fois ahah!

    • Merci pour le commentaire :)

      Anything is possible (Copyright Li-Ning)

  • sonia tissot

    C’est très chouette de te connaître davantage ! Merci et bonne continuation! J’aime ton discours, très positif! Tu as surtout le goût de l’effort et l’envie de te surpasser. Bravo !
    PS: tu es marié ? ( blaaaague!)

    • Merci Sonia !

      Et pour répondre à ta question : je ne suis pas marié.

  • JPBWEB

    Je trouve ton blog tout à fait remarquable, et d’excellente tenue sur la durée, ce qui est
    assez rare pour être souligné. Bravo et continue !

    Bravo pour la presentation perso, et pour le cran d’avoir tout plaqué pour venir vivre l’aventure
    singapourienne. En même temps, jeune célibataire, ce n’était pas forcement l’exploit
    du siècle, mais la frilosité qui sévit dans la jeunesse en France est telle que
    la aussi, il faut souligner ton mérite.
    Je crois aussi que les conditions économiques
    et administratives du Singapour d’aujourd’hui rendraient peut être la réédition
    de l’exploit un peu plus problématique, encore que dans les cas que je connais,
    tout le monde a trouvé un emploi et un EP assez rapidement.

    • Merci JPBWEB. Comme tu le soulignes les EP ne sont plus délivrés aussi rapidement. 2011 c’est déjà une autre époque. Cependant même si c’est plus *difficile* qu’avant cela reste beaucoup plus simple que dans d’autres pays d’Asie (Chine, Thaïlande, Indonésie,…).