Sim Lim Square, temple de l’arnaque à Singapour ?

Une TVA à 7%, un taux de change favorable et des produits électroniques moins cher qu’en France font de Singapour une destination attractive pour le shopping… A condition de savoir où acheter !

Or si vous cherchez du matériel électronique dans la Cité-Etat, il est fort probable que le nom de Sim Lim apparaisse à un moment ou un autre. Que ce soit dans un guide touristique défraîchi, un flyer distribué dans la rue ou encore un encart publicitaire dans un magazine touristique, Sim Lim est perçu comme “Le” lieu pour les achats électroniques dans la ville.

 

C’est quoi  Sim Lim Square ?

Sim Lim est à Singapour ce que fût la rue Montgallet à Paris il y a quelques années : un paradis pour les débrouillards qui savent ce qui voulaient mais aussi une source de déception : souvent le matériel recherché était en rupture de stock (si encore stock il y avait) et il fallait se rabattre sur quelque chose d’autre, pour le meilleur mais souvent pour le pire.

Sim Lim Square à Singapour

Seule différence, mais elle est de taille : les  principaux visiteurs de Sim Lim sont des touristes.

Vous avez dèjà vu un Parisien aller manger rue de la Huchette ? Pareil pour Sim Lim, c’est principalement un attrape-gogo pour touristes et certaines boutiques ne vivent que des arnaques qui ne fonctionnent pas auprès des locaux.

 

Toutes les arnaques suivent la même méthode

On vous propose d’acheter un article avec une remise intéressante (10 à 15%) avec une garantie. Une fois le paiement effectué et la garantie signée on vous demande de payer la dite garantie dont le prix n’est PAS inclut dans le prix de vente.

Car si le produit est moins cher, la garantie, elle, est astronomique : souvent plusieurs milliers de dollars. Or vous venez de signer pour un contrat de garantie et vous devez donc payer. Classique et efficace comme arnaque.

A ce moment là, la seconde partie de l’arnaque se met en place : il vous faut négocier pendant de longues minutes (voir heures) pour contester cette garantie, et le vendeur, Grand Seigneur, acceptera de vous laisser partir contre une indemnité moindre (entre 400 et 800$ généralement).

La liste des victimes (connues) est longue sans compter ceux qui se taisent par honte (dernière en date, une Etudiante Indienne de 19 ans). Vous pouvez toujours essayer d’appeler la Police mais celle-ci ne peut rien faire car vous avez signé un contrat avec plein de petites clauses que vous n’avez pas pris le temps de lire.

Seul recours : le tribunal ! Vous avez de grandes chances de gagner… Et d’être payé en pièces de 5 centimes comme cette touriste chinoise. Pour info 1,000$ en pièces de 5 centimes ça fait 18 kilos, donc impossible à prendre dans vos bagages et aucune banque ne changera ces pièces pour vous (d’autant que celle-ci sont de moins en moins utilisées à Singapour).

 

La situation actuelle à Sim Lim

Evidemment toutes les boutiques ne font pas des arnaques mais une partie d’entre elles ne vivent que ça (et à priori ça ne s’arrange pas). Les touristes rapportent gros, surtout vu les prix des arnaques qui se chiffrent en milliers de dollars. En cas de plaintes répétées (mais plus souvent de mauvaise pub sur les médias sociaux) certaines boutiques ferment pour mieux ré-ouvrir le lendemain sous un autre nom, au même endroit, avec le même staff.

Les victimes sont toujours des touristes, souvent peu fortunés, qui essayent d’économiser quelques dollars pour acheter des produits qui les font rêver. Les histoires finissent souvent de la même façon avec des situations choquantes comme lorsqu’un acheteur doit se mettre à genoux pour demander un remboursement (pendant que le gérant se moque ouvertement de lui).

Arnaques à Singapour (Sim Lim Square)

La situation est connue de la majorité les locaux qui évitent certaines échoppes de Sim Lim notamment dans les bas étages où sont situés la majorité des arnaques. Pour l’instant rien n’est fait pour lutter réellement contre ces arnaques, le gouvernement émet des “recommandations” alors que les autres boutiques se cachent derrière le fait que les boutiques concernées ont un contrat de location en bonne et dûe et forme.

Tant que ce petit cirque durera, tenez vous à l’écart de Sim Lim pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Mieux vaut prévenir que guérir. Même le très sérieux Straits Times met en garde ces lecteurs contre Sim Lim Square. Idem du côté de chez Trip Advisor où le lieu est fortement déconseillé.

 

Alternatives

Préférez les revendeurs officiels et les chaînes, notamment pour le matériel Apple (Nubox, EpiCenter, iStudio…) qui ont des boutiques un peu partout sur l’île. Les prix sont souvent moins chers qu’en France et vous avez la garantie de ne pas avoir de mauvaises surprises, surtout si vous n’avez envie de commencer (ou finir) vos vacances sur une mauvaise expérience.

Je ne suis pas du tout fan des revendeurs officiels et des chaînes mais cela reste toujours mieux que Sim Lim à l’heure actuelle. Alors arrêtez de croire les bons plans du Guide du Routard 2003 sur Sim Lim (ou le mec n’a probablement rien acheté) et évitez Sim Lim Square à l’heure actuelle.

Partager
Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.
  • olivier_toulouse

    Salut Louis,
    pour ma part j’avais même en tête que tout était plus cher qu’en France même niveau hightec!!!
    Encore plus si tu n’es plus résident français et que tu passes à la douane avant de prendre ton vol retour pour récupérer une partir de la TVA (12-16%, fnac…)

    Question hors sujet :)
    >>pourquoi certain se laissent l’ongle du petit doigt si long (comme l’encul**** de vendeur qui a escroqué le Vietnamien!!)??

    • C’est moins cher à Singapour, mais le mieux reste HK car pas de TVA du tout.

      Aucune idée pour le petit doigt par contre ?_?

    • L’ongle du petit doigt long ça veut dire que tu n’es pas un paysan qui travaille dans les champs. C’est pareil que le fait de vouloir garder la peau blanche ;)

    • olivier_toulouse

      haaaaaa ok merci lahhhh