Weekend à Bangkok (Thaïlande)

Business trip à BKK

La trilogie du business-trip se résume souvent à “Aéroport / Hôtel / Financial District” ce qui à Bangkok (BKK pour les intimes) se traduit par Suvarnabhumi / Anantara / Sathorn. Bref peu importe la ville, les business trips se ressemblent trop souvent et il vous reste peu de temps pour vraiment découvrir la ville qui vous accueille.

Sathorn Financial District à Bangkok

Du coup autant rester pour le weekend pour découvrir un peu la mégapole Thaïlandaise. Attention, étant donné qu’il s’agit d’un weekend détente, ne vous attendez pas à trouver les traditionnels renseignements sur les parcours estampillés Guide du Routard & cie qui vous emmènent dans les lieux plus ou moins touristiques et des restaurants plus ou moins périmés.

De surcroît Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom a insisté lourdement pour m’accompagner lorsqu’elle a su que la destination était Bangkok (alors que quand c’est Jakarta ou Kuala Lumpur, c’est silence radio).

 

Savur, Suvur, Suvar,… Enfin l’aéroport de Bangkok !

Arrivé à Suvarnabhumi (l’aéroport international de Bangkok dont personne n’arrive à prononcer le nom) mieux vaut prendre le transfert en ville via l’Airport Rail Link qui vous emmènera directement dans le centre de Bangkok.

Hall de départ de Suvarnabhumi, aéroport international de Bangkok

Le taxi peut être une bonne idée si vous avez du temps, qu’il ne pleut pas, que vous êtes en journée avant 17h00 ou la nuit très tard et que vous prenez l’autoroute à péages. Autrement vous allez tomber dans l’enfer des embouteillages de Bangkok qui est une des pires villes du Sud-Est Asiatique pour la circulation (mais pas pire que Jakarta).

Embouteillages à Bangkok

Donc optez plutôt pour l’Airport Rail Link. Vous avez le choix entre le service express (SA Express Line) qui vous emmène à Makkasan MRT station en 18 minutes pour 150 baht et le service normal (SA City Line) qui vous emmène jusqu’à Phaya Thai BTS station en 24 minutes pour 45 bath (avec quelques arrêts entre temps).

 A mon sens mieux vaut prendre la City Line et descendre à Phaya Thai, outre le fait que c’est moins cher (mais un peu plus long, enfin 6 minutes), le gros avantage c’est que la station de BTS est juste à côté de l’arrivée de la City Line (alors qu’à Makkasan il faut marcher pour atteindre le MRT) et surtout que la fréquence de la City Line (15 minutes) est bien plus importante que celle de l’Express Line (30 minutes).

L'unique terminal de Suvarnabhumi, aéroport international de Bangkok

A noter que Suvarnabhumi est un aéroport totalement saturé, donc il se peut que vous attendiez longtemps lors des contrôles à l’immigration, tenez-en compte lorsque vous allez à l’aéroport. Cela vous évitera de courir dans l’unique terminal de l’aéroport qui est trèèèèèèèèèèèès long (enfait le terminal est juste un très long couloir donc il faut marcher beaucoup pour accéder aux portes d’embarquements).

 

Run BKK: se déplacer

Pour se déplacer à Bangkok je préfère le BTS (le métro aérien), pas forcément moins cher que le taxi mais bien plus rapide même si le BTS est souvent rempli à craquer aux heures de pointes (à Siam interchange, vous faîtes la queue pour accèder aux quais).

Station de BTS, le métro aérien de Bangkok

Le bon plan c’est d’avoir une Rabbit Card (200 baths à l’achat avec 100 bath de crédit dessus) qui fonctionne exactement comme l’EZ link card du métro de Singapour, cela permet de ne pas faire la queue à chaque fois que vous voulez acheter un ticket (d’autant que les machines n’acceptent souvent que les pièces).

A noter qu’à Bangkok comme dans la Cité-Etat vous payez le métro à la distance, le tarif minimum étant 15 baht pour un trajet entre 2 stations.  Autre chose le BTS et le MRT (métro souterrain) sont deux choses différentes et vous devez acheter des tickets différents pour y accéder (la Rabbit Card ne marche pas dans le MRT).

Rame de BTS, le métro aérien de Bangkok

Règle d’or : jamais de tuk-tuk. Outre le fait que je n’aime pas marchander 30 minutes pour économiser 10 centimes d’euro, la plupart du temps les conducteurs de tuk-tuk (comme de taxis) vont essayer de vous emmener là où ils touchent des commissions pour vous faire acheter des choses dont vous n’avez pas besoin.

En règle générale c’est de l’arnaque pure et simple, d’ailleurs ils en parlent sur Rue89. Notons quand même le couple de l’article n’est vraiment pas très malin, ce genre d’arnaques n’est pas propre à Bangkok d’ailleurs.

Tuk-tuk à Bangkok

De surcroît le tuk-tuk ce n’est pas forcément moins cher qu’un taxi mais forcément plus dangereux. Economisez-vous cette expérience unique qui n’est ni authentique ni indispensable et qui peut rapidement tourner au cauchemar. Non franchement le tuk-tuk c’est vraiment pour les touristes gogos qui ont de l’argent et du temps à perdre sans compter les risques.

 

Royal Palace, Wat Pho, Wat Arun…

Embarquement sur le Chao Phraya, la rivière qui traverse Bangkok. Pour se rendre au Royal Palace & cie, le plus simple c’est d’aller jusqu’à Saphan Taksin BTS Station puis d’embarquer à Sathorn Pier (le port est à 50 mètres de la sortie du BTS, ne vous inquiéter pas c’est bien indiqué) sur un des Chao Phraya Express Boats.

Chao Phraya river vue depuis Wat Arun

Pour les bateaux n’achetez pas de billets à l’avance pour les bateaux touristes (ceux avec le drapeau bleu) mais embarquez directement sur les bateaux avec le drapeau orange, outre que le trajet est plus rapide, il est surtout bien moins cher (15 baht contre 90 baht). Aussi Central Pier = Sathorn Pier = Saphan Taksin BTS.

Tha Chang Stop

Evidemment la fille au guichet des bateaux va vous dire (99% du temps) qu’il faut prendre le bateau de touriste (qui arrive dans 2 minutes) parce que le bateau au drapeau orange arrive seulement dans 30 minutes. C’est un mensonge pur et simple donc attendez l’autre bateau. Pour les tickets on les paye directement sur le bateau (prévoyez de la monnaie).

Ensuite pour les arrêts voilà ce que vous pouvez faire:

    • Tha Chang : Royal Palace (Palais Royal + temples).
    • Tha Tien : Wat Pho (le bouddha allongé + temples), prenez le ferry (3 baht) et traversez la rivière pour aller à Wat Arun (temple à escalader).

Je vous épargne les prix, les conditions d’accès et les horaires d’ouvertures. Tout est disponible sur Wikitravel donc n’hésitez pas à aller y faire un tour surtout si vous ne voulez pas vous baladez au Royal Palace avec le pantalon de MC Hammer (version Thaïlandaise).

Statue dans le Palais Royal de Bangkok

 Le soir c’est massage à Health Land Spa (Asok BTS Station) derrière le mall Terminal 21. Oubliez les petits établissements qui ont pignons sur rues avec des rabatteurs et allez directement dans le temple (ou l’usine ça dépend des points de vues) du massage, de surcroît ça ne coûte pas plus cher (450 bahts pour 2 heures de massages Thaïlandais). Par contre mieux vaut réserver à l’avance étant donné la popularité du lieu.

 

Shopping à Bangkok

Si vous pensiez que Singapour était la capitale du shopping en Asie du Sud-Est c’est que vous n’êtes jamais allé à Bangkok. La ville propose à peu près tous les types de shopping possibles et imaginables: des malls gigantesques (Siam Paragon, Siam Discovery, Central World,… Bien plus grands que Ion Orchard ou Vivo City), des malls de petits échoppes (Platinum Mall,… Far East Plaza c’est un peu le tiers monde à côté), des IT Malls et l’incontournable Chatuchak market (le grand marché qui se tient uniquement le weekend).

Chatuchak Weekend Market à Bangkok

Du coup le dimanche matin je suis allé à Chatuchak market pour déposer Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom et manger une glace à la noix de coco. Pour aller à Chatuchak market il faut descendre à No Chi BTS Station et marcher ensuite pendant 2 minutes, il suffit de suivre la foule… Pas besoin de descendre à Kamphaeng Phet MRT Station comme le conseille les guides touristiques (à moins que vous ne soyez déjà dans le MRT).

La maison de Jim Thomson

Ensuite direction la maison de Jim Thomson (National Stadium BTS Station) pour découvrir une jolie maison et en apprendre un peu plus sur l’architecture traditionnelle Thaïlandaise. Ensuite ralliement à Siam BTS station pour un déjeuner rapide.

L’après-midi ne fût qu’un long calvaire entre les différents malls du centre de Bangkok à porter des sacs remplis de choses inutiles donc forcément indispensable. Calvaire interrompu par la nécessité de filer à l’aéroport pour ne pas louper l’avion du retour sur Singapour (ouf !).

 

Où manger à Bangkok ?

Etant donné que Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom n’aime pas la nourriture Thai je n’ai pas d’adresse à vous conseiller pour les mets locaux. En revanche vous pouvez aller sans trop de risques aux adresses suivantes:

    • MoMo (au Mariott Sathorn Vista, Chong Nonsi ou Sala Daeng BTS Station) pour les tapas à volonté, 300 baht par personne (uniquement le vendredi soir de 19h30 à 21h30, boissons non comprises).
    • La Monita Taqueria (Mahatun Plaza, Phloen Chit BTS Station) pour la cuisine mexicaine, environ 300 baht par personne (boissons et repas).
    • Un restaurant japonais super bon quelque part sur Thanon Taniya qui nous sert de cantine le midi (Sala Daeng BTS Station), environ 300 baht par personne (boissons et repas). N’y allez pas en soirée, le restaurant est en plein dans Patpong (vous êtes prévenus !).

A noter que vous pouvez trouver des donuts Krispy Kreme au sous-sol de Siam Paragon mais qu’il y a environ 20 minutes de queue (ce qui es toujours plus rapide qu’à celui de Tokyo Shinjuku). Pour répondre aux questions: oui j’ai fait les 20 minutes de queue et oui ça valait le coup.

 

Que ramener de Bangkok?

Des rices cookies ! C’est pas cher et super addictif. Pour les filles apparemment il y a une Virgin Coconut Body Lotion est qui est fantastique (assez pour que Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom en achète près d’un litre…).

Concernant les contrefaçons et autres imitations de marques. Franchement si vous n’avez pas les moyens d’acheter des vrais, abstenez vous d’acheter du faux. Le débat n’est pas de savoir si c’est ça ressemble ou autres choses du même type. C’est juste ridicule et ça ne vous apportera que des problèmes.

Partager
Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.
  • Les tuk-tuk restent super pratiques pour se déplacer rapidement dans les petites rues, là où un taxi ne serait pas pratique.

    • Tout à fait d’accord avec toi skisso…et de plus, nous sommes tous un jour ou l’autre de simples touristes, donc cela reste marrant à faire tout de même…et puis il y a des choses bien plus dangereuses dans la vie :) J’ajouterai qu’il faut aussi pratiquement toujours négocier avec les taxis pour qu’ils acceptent de mettre en route leur compteur !

    • J’aime bien marcher mais c’est vrai que le tuk-tuk cela peut-être pratique de temps en temps pour les petites distances / embouteillages.

      Le tuk-tuk reste ‘relativement’ plus dangereux qu’un taxi et je suis d’accord, il y a des choses bien plus dangereuses dans la vie ;)

  • En soit le tuk-tuk n’est pas si dangereux que cela…mais les chauffeurs le rendent limite mortel à chaque intersection :)

  • Rom

    Habitant à Bangkok, les motos taxi sont le meilleur moyen pour se deplacer sur de courtes distances. Ludique ou dangereux? A chacun de voir :-)
    Le BTS est effectivement tres pratique. Et pour les endroits non accessibles en BTS, le taxi car peu cher. Privilegier les trajets via “l’Highway” si possible. Peage certes mais gain de temps appreciable aussi.
    Les taxi, si ils peuvent parfois refuser de vous prendre, mettent en revanche toujours le compteur (sauf le soir tard pour les taxis à la sortie des boites de nuit)

    • Merci Rom pour les précisions. Je n’ai pas encore testé les motos taxi mais pourquoi pas, ça peut se tenter !

      Comme tu le soulignes : ludique ou dangereux à chacun de se faire son opinion :)