Comment trouver du travail à Singapour ?

Tout d’abord, il n’y a pas une recette unique (et miracle), ce qui marche pour certains n’est pas forcément pertinent pour d’autres.

Le port de Singapour le matin

Cependant il y a plusieurs qu’il faut connaître si vous êtes à la recherche d’un job à Singapour : tour d’horizon des 10 choses à savoir quand vous cherchez un travail dans la Cité-Etat.

 

1- A quel moment pour venir chercher du travail à Singapour ?

Après le nouvel an chinois (Fin Janvier / Début Février) et le créneau août-septembre c’est à dire après la période des bonus.

La demande existe en dehors de ces moments mais elle est beaucoup plus importante à ce moment là.

 

2- Est-il facile de trouver un job sans diplôme ?

Non, car même si une entreprise vous embauche, il va être très compliqué de décrocher votre visa de travail sans diplôme. Attention ce n’est pas impossible, c’est juste plus difficile d’avoir le visa de travail même si vous avez décroché le job.

N’essayez pas de prétendre détenir un diplôme que vous n’avez pas : falsification de diplômes pour obtenir un permis de travail c’est 4 semaines de prison et 5,000$ d’amende et tous les mois des gens se font attraper et finissent en prison (25 personnes en Juillet 2013)

 

3- Faut-il être bilingue ?

Non. Le plus important est de pouvoir comprendre vos interlocuteurs que ce soit au niveau de l’accent ou les tournures de phrases qui sont parfois un joyeux mélange d’anglais, de chinois, de malais,… Heureusement il est relativement facile de s’adapter.

 

4- Est-il devenu plus difficile de trouver un travail ?

L’offre est toujours présente, en revanche le nombre de demandeurs d’emplois, français notamment, est en constante augmentation.

Et il faut également garder à l’esprit que certains profils sont très recherchés alors que d’autres secteurs sont très compétitifs. N’hésitez pas à lire l’article sur les paradoxes du marché du travail à Singapour.

 

5- Est-il devenu plus difficile de décrocher un visa de travail ?

Indéniablement, le gouvernement souhaite clairement réduire l’afflux d’étranger dans la Cité-Etat et les conditions pour l’obtention des visas deviennent plus difficiles.

La bonne nouvelle c’est que même si il est plus difficile d’obtenir un visa de travail à Singapour, c’est toujours beaucoup plus simple que dans d’autres pays comme les Etats-Unis ou la Chine.

 

6- Est-il possible de trouver un job par les petites annonces ?

Tout le monde dit que c’est impossible pourtant de nombreux français ont trouvé leur job de cette manière.

Honnêtement vous perdez quoi à essayer d’envoyer quelques CV par email ? Evidemment vous êtes sûr de ne PAS trouver un job par ce biais si vous n’essayez pas (c’est comme le loto, 100% des gagnants ont tenté leur chance).

 

7- Les entreprises françaises embauchent-elles ?

Oui mais comme en France, la majorité des annonces n’est pas publique et tout se fait par recommandations et réseaux. Que cela vous plaise ou non c’est le système.

Deux options : jouez le jeu ou rester à l’écart. La vie est peut-être injuste mais c’est pas en vous plaignant que vous allez changer quelque chose (même si c’est très très très injuste).

 

8- Est-il possible de se faire embaucher dans des entreprises locales ?

La majorité des français travaillent pour des boîtes françaises ou internationales.

Cependant ils sont également un certain nombre (mais beaucoup moins visible) à travailler pour des entreprises Singapouriennes de toutes tailles (DBS, UOB, OCBC, Singtel, Startups…)

 

9- Faut-il accepter les stages sur visa de tourisme ?

Voulez-vous être un immigré clandestin à Singapour avec les risques que cela comportent ? Si oui alors c’est bon, vous pouvez accepter un stage sans visa et faire des “Visa-runs”.

Vous êtes prévenus : l’entreprise ne risque pas grand chose en dehors des amendes, c’est vous qui supportez la majorité des risques en tant qu’immigré illégal.

 

10- Faut-il accepter un salaire de misère ?

Etes-vous prêt à vivre dans une des villes les plus chères du monde avec un salaire de misère ? Mais soyez aussi raisonnables, trop de français se grillent dans la dernière ligne droite en ayant des prétentions beaucoup trop élevées.

Mon bureau à The Working Capitol

Essayez de vous renseigner sur les salaires moyens à Singapour dans votre branche mais c’est loin d’être facile, l’argent est tabou chez les français (et c’est mal d’en avoir parce que vous l’avez forcément voler) donc c’est très difficile d’avoir des informations à ce sujet.

 

Dernier conseil : tout le monde à un avis sur le marché du travail à Singapour, surtout les expats à package qui n’ont jamais eu à chercher un travail sur place et qui n’arrêtent pas de donner leur avis sur ce que vous devriez faire. Là encore plutôt que de vous baser sur les rumeurs, faîtes plutôt des essais et voyez le résultat.