Weekend à Cameron Highlands (Malaisie)

Préparation du voyage !

Tout d’abord premier stop à Johor Bahru pour échanger nos berlines pour un 4×4 Land Rover Defender de 10 ans d’âge. Raison officielle : c’est pour voyager tous ensemble, raison officieuse : grosse voiture !!! Honnêtement je n’était pas franchement chaud pour monter dans ce dinosaure mais au final c’était une idée plus que sympa.

A noter : Il n’est absolument pas nécessaire d’avoir un véhicule tout terrain pour aller à Cameron Highlands.

Land Rover Defender, 10 ans d'âge (voir un peu plus...)

Donc le Defender offre un confort spartiate mais offre de la place pour les passagers et les bagages (surtout sur le chemin du retour quand tu rapportes des caisses de confitures de fraises). Mais surtout vous pouvez aisément prendre l’apéro à bord, sauf le chauffeur qui lui doit se contenter du fromage et de l’eau gazeuse.

 

Singapour > Kuala Lumpur > Cameron Highlands

Direction le Nord de la Malaisie via Kuala Lumpur. Les kilomètres défilent ainsi que les villes, environ 5 heures plus tard nous arrivons à Tapah qui marque la fin de l’autoroute et le début de la route de montagne. C’est à dire qu’il faut prendre 5 minutes pour ranger le fromage de l’apéro et vérifier que tout est bien attaché à bord… Sauf nous car pour une raison mystérieuse les ceintures ont toutes été supprimés sauf celles des sièges avant. Pas grave, on fera sans !

Direction Cameron Highlands en Malaisie

L’ascension vers Cameron Highlands passe par une vraie route de montagne : sinueuse, étroite, pentue,… Pas vraiment une sinécure après 5 heures de conduite mais la route est plutôt bien entretenue et surtout très fréquentée (quelques frayeurs avec des poids lourds qui descendent à toute vitesse).

La première vraie étape est Ringlet à environ une heure de route de Tapah donc prenez vos dispositions avant de vous lancer dans l’ascension (à moins de vouloir aller au petit coin dans des toilettes qui auraient pu servir de décor à un film à zombies, Romero a certainement dû passer de nombreux hivers à Cameron Highlands).

 

Cameron Highlands

Imaginez une station de sport d’hiver française dans les années 60, la neige en moins, les embouteillages en plus et l’anarchie en prime : voilà vous avez à peu près un aperçu de toutes les villes de Cameron Highlands. En moins de 10 ans, le tourisme de masse a complètement défiguré le lieu.

Brinchang à Cameron Highlands c'est moche, très moche

Corruption aidant, des projets de résidences pharaoniques ont vu le jour (du type barre d’immeuble de 10 étages commandée au mec qui a fait les HDB à Singapour). Les infrastructures ne suivent pas (notamment les routes), du coup tout Cameron Highlands est souvent paralysés par des embouteillages monstrueux.

Les petites fermes de fraises et les plantations de thé ont laissé place à des usines et supermarchés pour touristes où vous pouvez “eat all you can pick” et où l’on le merchandising de la fraise est plus développé que celui de Mickey à Disneyland (le mauvais goût en plus). C’est juste horrible, il faut le voir pour le croire.

La rue principale de Brinchang n'a aucun charme (ni interêt)

Le point d’orgue étant Brinchang une ville faîte de boutiques de souvenirs autour de la fraise, d’hôtels et de résidences bas de gammes et d’ateliers de réparations de voitures (il faut croire que les Proton supportent très mal les routes de montagnes).

La majorité des touristes qui viennent à Cameron Highlands le font pour visiter ces fermes de fraises et ces plantations de thés, acheter quelques souvenirs immondes, manger un steambot et rester coincer quelques heures dans des embouteillages. Ils viennent aussi pour la météo, qui est tellement différente du reste de la Malaisie que cela constitue une attraction en elle-même (bon faut pas non plus rêver de la neige, il fait 15° la journée et environ 10° la nuit).

Ferme de fraises à Cameron Highlands

C’est une véritable invasion de touristes notamment le weekend. Difficile d’échapper à cette horde qui provoque des embouteillages monstrueux dans toute la région.

 

Mais alors pourquoi venir à Cameron Highlands ?

Parce qu’il y a encore des coins préservés des hordes de touristes. Tout d’abord la montagne, ça paraît stupide à souligner, mais le touriste moyen ne vient pas à la montagne pour la randonnée donc les sentiers sont encore très sympas et pas du tout surpeuplé.

Plantation de thé à Cameron Highlands

De très bonnes balades à faire en perspective et ça reste de la montagne avec un temps qui peut changer très rapidement et une nature sauvage, donc venez avec votre équipement (chaussures, coupe-vent, sac à dos, GPS,…).

Gunung Brinchang : à environ 2 km au Nord de Brinchang, juste après l’infâme Equatorial Cameron Highands Resorts vous avez une route qui vous emmène à Gunung Brinchang (lieu qui propose de nombreuses choses à faire).

La Jungle à Cameron Highlands

Attention la route ne paye pas de mine et il est facile de passer à côté. Le mieux est d’aller à Gunung Brinchang en voiture mais ça va être très sportif (route de montagne a une seule voie mais à double sens de circulation où l’on peut admirer le summun du kiasu Singapourien*).

 

Que faire à Cameron Highlands ?

Vous pouvez aller à Sungai Palas (Gunung Brinchang) qui est le QG de Boh Tea pour visiter les plantations et l’usine de fabrication de thé. C’est totalement gratuit et le point de vue est superbe ainsi que le bout de chemin dans les plantations.

Sungai Palas Boh Tea à Cameron Highlands

Attention la boutique Boh Tea de Sungai Palas vend le thé plus cher qu’en ville donc inutile de vous chargez. Mieux vaut aller à Sungai Palas tôt le matin pour éviter les hordes de touristes.

Mossy Forest (Gunung Brinchang) pour faire de la marche dans la forêt, le trek en lui-même n’est pas difficile pourvu qu’on soit habitué et en forme (entre 2h et 2h30, possibilité d’avoir un guide).

La brume se lève sur Cameron Highlands

C’est juste magique, avancer dans la brume de Cameron Highlands donne un côté mystique au lieu, vous avez vraiment l’impression d’être dans un autre monde. Là encore mieux vaut y aller le matin. Il y a également des treks nocturnes mais nous n’avons pas essayé.

 

Si vous avez un peu plus de temps…

Tenter d’aller faire du golf au Cameron Highlands Golf Course. A priori le parcours n’est pas simple (débutants s’abstenir) mais c’est sympa à faire notamment grâce au climat. De mon côté étant donné que je n’avais pas franchement envie de taper dans une petite balle blanche sous la pluie, je suis parti prendre le thé à Ye Old Smoke House.

The Smoke House à Cameron Highlands

Smoke House à Brinchang : un morceau de Royaume-Uni au milieu de Cameron Highlands. Fantastique, un vrai cottage britannique (English Tudor Style) dans la jungle Malaisienne. Le tea time avec ses scones (Devonshire Tea) vaut à lui seul le voyage.

L’auberge est quasiment la même que lors de sa construction en 1939, le staff est aux petits soins et le management (familial) n’hésite pas à venir discuter avec vous.

Ye Old Smoke House à Cameron Highlands

N’oubliez pas de repartir avec de la confiture de fraises (RM 19 par pot mais ça les vaut largement). J’apprécie ces endroits qui donne l’impression d’être hors du temps et qui résiste en dépit de la folie immobilière de la région (2 resorts de 6 étages ont été construits à 50 mètres de The Smoke House…).

Feu de cheminée à Ye Old Smoke House à Cameron Highlands

The Lakehouse à Ringlet, dans le même style que The Smoke House, mais cette fois l’auberge est sur le flan de la montagne et non pas dans la forêt. Nous nous y sommes arrêtés le temps d’un repas (et d’un café dans le bar). Là encore l’endroit vaut le détour.

Ye Old Smoke House, un morceau de Royaume Uni en Malaisie

Moins connu mais aussi charmant que son homologue de Brinchang, n’hésitez pas à demander qu’on vous fasse visiter l’auberge.

 

Se rendre à Cameron Highlands

Il faut tout d’abord se rendre à Kuala Lumpur (Autoroute E2) puis prendre la direction d’Ipoh (Autoroute E1) et sortir à Tapah. Depuis Tapah jusqu’à Cameron Highlands il n’y a qu’une seule route principale (route 59) qui dessert toutes les villes principales : Ringlet, Tanah Rata, Brinchang,…

Autoroute entre Kuala Lumpuer et Ipoh

Donc impossible de se perdre. Il faut compter entre 3 et 4 heures pour rejoindre KL, puis 90 minutes pour Tapah et enfin 90 minutes pour faire Tapah jusqu’à Tanah Rata si il n’y a pas d’embouteillage.

Les autoroutes entre Singapour, Kuala Lumpur et Ipoh sont en bon état et il est possible d’aller très vite. En revanche la route de Tapah est une route de montagne, une vraie : 2 voies uniquement (monter et descente), visibilité médiocre voire souvent nulle (le klaxon vous sera utile), des virages à n’en plus finir, très difficile de doubler mais surtout cette route est très empruntée donc il n’est pas rare de se retrouver coincer dans des embouteillages dans la montagne.

Land Rover Defender

Attention également aux locaux qui empruntent la route de façon quotidienne et qui conduisent très vite (un peu comme Takumi dans Initial D). N’essayez pas de les imiter car “qui fait le malin, tombe dans le ravin” et en l’occurence celui-ci est profond.

 

Plus d’informations : 

    • Voiture quasiment obligatoire si vous voulez être autonome ou alors vous aimez la marche à pied (beaucoup).
    • Préférez un hébergement dans les lodges ou dans des hôtels de qualité (Lakehouse, Smoke House,…) mais surtout éviter les hôtels dans les villes.
    • L’endroit est très fréquenté, donc évitez les longs weekends, les vacances scolaires,… Idem au niveau des horaires
    • Cameron Highlands va continuer à se dégrader, quelque part les dégâts sont déjà irréversibles, donc allez y rapidement parce que ça va encore empirer.
    • L’option 3 jours / 2 nuits est un bon compromis compte tenu de la route à faire.

 

* Sur ce type de route, il est parfois préférable de laisser passer le véhicule en face au lieu de faire son kiasu sous peine de finir coincé dans un fossé. Attention, la majorité des conducteurs que vous allez croiser ne sait pas conduire en montagne et n’a aucune idée du gabarit exact de son véhicule. L’erreur la plus commune : prendre une pente en montée ou descente avec une voiture relativement basse (adieu bouclier avant). La bonne nouvelle c’est que les nombreux garages du coin ne prennent pas trop cher pour ce type de réparation et qu’ils ont l’habitude de le faire.

Partager

Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.

  • ga_merichan

    Portrait bien réaliste des avantages et des inconvénients d’y aller y faire un tour…

    On y avait été en avril 2008 ( mon dieu! ça va faire 5 ans!) Et le développement n’était pas encore aussi intensif qu’aujourd’hui, mais les problèmes de pollution et de construction anarchique étaient déjà bien visibles.

    On avait pris le taxi pour la journée, vu qu’on conduit pas.

    Perso j’aurais tendance à dire que c’est une chouette destination si vous aimez la randonnée et que vous n’y allez pas pour faire le tour touristique lambda

    Et pour prendre un peu de fraicheur… que d’ailleurs je conseille à tous les résidents singapouriens longue durée de prendre une petite laine, parce que les soirées sont fraiches… on descend facilement dans les 20°C! Les joies de l’altitude!

    • Le bonheur retrouvé de passer un peu de temps au coin du feu :)

  • Je me souviens d’embouteillage incroyables mais ils n’étaient clairement pas sur les sentiers de randonnées ! J’avais fait une rando sur une journée, tip top !

    • C’est un endroit qui propose encore des randonnées préservées mais sinon les endroits fréquentés sont totalement à proscrire.

  • Nicolas Lecomte

    Salut Louis,
    Bon on a pas encore grimpé ensemble puisque je ne viens jamais a onsight et que tu ne viens a priori plus a Climb Asia mais je ne desespere pas :)
    Pour en revenir au Cameron Highlands, tu peux me donner un peu plus d’info sur la loc de voitures a Johor (prix et agence si tu te souviens)? Et vous aviez fait la route de nuit ou de jour?
    Merci bien
    A plus sur un mur j’espere
    Nicolas

    • Je passe de temps en temps à CA mais uniquement pour faire du lead en extérieur ou profiter de la salle du bloc. Bon pas plus d’une fois par mois non plus ;)

      Par contre aucune idée pour les locations de voiture à Singapour vu que ce ne sont pas des locations mais des véhicules qui appartiennent à des amis. Dans tous les cas si tu loues un véhicule à Singapour il faut signaler que tu vas en Malaisie avec.

  • Charlène Ombagho

    Bonjour Louis,

    Je viens de lire avec attention ton article sur Cameron Highlands, je vais passer 8 jours en Malaisie en décembre, mon escapade à Cameron Highlands était prévue pour le 25 décembre qui est un vendredi.. mais je pensais plus que c’était en mode montagne tranquille.. Je ne sais pas si les malaisiens ont les vacances de Noel en même temps que nous.. si c’est le cas je crois que ça va être difficile de profiter de la nature à Cameron Highlands.
    Est-ce que ça vaut vraiment le détour? Peut-on y passer qu’un jour et repartir le lendemain? Ou il vaudrait mieux que j’aille directement passer du temps à Penang?
    Merci pour tes réponses!

    • Salut Charlène,

      Pas sûr que cela vaille le coup de le faire pendant une journée compte tenu des difficultés d’accès. Si en plus vous êtes pris dans les embouteillages cela risque de vous faire passer plus de temps sur la route qu’à visiter les montages.

      Cameron Highlands c’est bien si vous voulez faire de la randonnée et à la limite pour visiter Smoke House / Boh Tea Plantation, mais le reste est largement dispensable. A vous de voir si le jeu en vaut la chandelle.

      :)

    • Charlène Ombagho

      Ok!! Merci pour tes réponses! Finalement on va essayer d’aller ailleurs… :)))