Florian, entrepreneur et co-fondateur de Flocations, depuis 2 ans à Singapour

Arrivé par hasard à Singapour, Florian a su saisir l’opportunité de son séjour pas vraiment prévu dans la Cité-Etat pour créer son entreprise. Il revient sur son parcours atypique et nous fait partager son optimisme débordant.

 

Présentation rapide !

Florian, “Flo” pour les intimes, “Go with the Flo” pour le contexte. Né à Grenoble, il m’a fallu 20 ans pour découvrir qu’il y a un monde derrière les Alpes.

A partir de la, je suis allé faire des igloos en Finlande durant une année Erasmus (officiellement c’était un Bachelor International Business, mais l’Auberge Espagnole décrit mieux l’expérience, et j’aime bien les igloos).

Florian, entrepreneur et co-fondateur de Flocations

Ensuite j’ai bossé en finance à Londres dans un boulot de rêve qui me faisait voyager la plupart du temps. Heureusement, la crise est passé par la et j’ai eu la chance de me faire virer! Je pouvais enfin faire mes propres projets!

Maintenant j’aide les autres à voyager avec Flocations.com, un site de voyage qu’il est bien! Je fais aussi des choses en relation avec des dinners privés expérimentaux, mais c’est secret alors je ne peux pas en parler.

 

Comment es-tu arrivé à Singapour ?

En faisant un visa-run depuis les Philippines! J’apprenais à faire du kite surf a Boracay, mais ce n’était pas la bonne saison, alors j’ai préféré rester a Singapour.

Aussi parce que j’ai découvert la communautés des ‘web entrepreneurs’ de Singapour qui me semblait alors parfait pour y créer ma propre web-startup.

Hackerspace, SGEntrepreneurs… j’ai adoré les personnes que j’ai rencontré et pensé que Singapour était le lieu parfait pour moi. 2 ans plus tard, Flocations.com connaissant un certain succès (voir plus bas), il semble que c’était un bon choix!

 

Pourquoi Singapour est-elle si populaire auprès des jeunes français ?

Le bon vin et l’alcool ? Nan, ça ne doit pas être ça… 3 milliards de personnes a moins de 8 heures, légèrement plus de croissance que en Europe, une mentalité de ‘tout est possible si on le veut’… il faut croire que quelques personnes voient plus de possibilités ici qu’en France.

Comme Fredrik Haren dit, mieux vaut etre dans le “developing world” que dans le “developed world”.

 

Est-il facile de créer son entreprise à Singapour ?

En 2 ans, dans un pays où je ne connaissais personne, j’ai réussi à trouver des co-fondateurs (durant un Startup Weekend), créer Flocations.com et avec l’équipe nous avons levé S$720,000 pour financer la suite de l’aventure, alors j’ai envie de dire que oui, créer sa boite à Singapour c’est assez facile.

L’enregistrement d’une boite ce fait en quelques heures. Les banques gâchent la fête par contre. Elles prennent des semaines pour ouvrir un compte, demandent beaucoup de papiers a signer, et les services en lignes me font parfois penser qu’utiliser un fax serait plus fun.

Flocations

Pour les web startups, il y a une communauté très forte qui permet de trouver de l’aide: JFDI.asia, et les événements visibles sur TheList.sg sont 2 passages conseillés.

Une chose a ne pas oublier en faisant une boite à Singapour: il faut en sortir aussi vite que possible. Ça dépend du secteur d’activité bien sur, mais 6 millions de personnes c’est un marché bien limité. Surtout comparé aux 3 milliard de personnes qui sont juste autour.

 

Le coût de la vie est-il plus élevé à Singapour ou en France ?

Entrepreneur sans revenu pendant plus d’un an, j’ai réussi a vivre a Singapour dans de très bonnes conditions. Je n’ai pas vécu en France depuis des années alors je ne peux pas vraiment comparer.

 

La chose qui t’a le plus surprise à Singapour ?

Que les routes sont des organismes vivants. Tu passes a endroit, et la semaine suivante la route sera plusieurs dizaines de mètres a coté avec une station de MRT en construction à la place.

Le service dans les restaurants est également digne d’attention: les clients se font engueuler si le serveur fait une erreur.

 

Un retour en France est-il envisageable ?

Pardon? C’est une vraie question? Tu sais qu’il y fait tellement froid que tu ne peux pas y vivre en t-shirt?

 

Buble Tea ou White Coffee, tu choisis quoi ?

Bubble Tea. D’après 23andme.com, mon ADN ne tolère pas le café (j’essaye de le faire changer en lui infusant des espressos à The Plain*, régulièrement).

 

Merci à Florian d’avoir pris le temps de partager son fantastique parcours qui l’a mené de France à Singapour en passant par de nombreux pays. Dans l’adversité, il a su voir les opportunités qui s’offraient à lui et n’a pas hésité à les saisir. Félicitations à lui et très bonne continuation.

 

*C’est un excellent café et le brunch est très sympa. The Plain,  50 Craig Road, Tanjong Pagar MRT. 

Partager
Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.
  • ga_merichan

    ” les routes sont des organismes vivants”

    Superbe définition, tellement vraie! J’ai mis au moins 5 minutes à récupérer de mon fou-rire

    • ça construit partout, tout le temps, aussi bien sur le CBD / Orchard que dans les heartlands (mais ça tu es bien placée pour le savoir ^^).