Weekend à Hong-Kong (Chine)

1995, 1997, 2002 et enfin 2012…

10 ans que je n’étais pas revenu à Hong-Kong, à l’époque le nouvel aéroport venait d’entrer en service et l’influence de la Chine populaire n’était encore visible que dans la couleur des uniformes aux frontières. Mais 10 ans à l’échelle de l’Asie c’est une éternité (alors que bon, je suis sûr que si je reviens à Paris dans 10 ans, je pense que pas grand chose n’aura changé).

Causeway Bay à Hong-Kong

C’est toujours un plaisir de se rendre à HK, le Hong Kong International Airport est toujours un modèle du genre (ne me demandez pas celui que je préfère avec Changi), le MTR c’est agrandi, tout le monde parle toujours en Cantonais, les Star Ferrys sont là, tout comme le cable-car et les tramways… Seule différence, mais de taille, le nombre impressionnant de chinois du continent (Mainland Chinese ou PRC comme les appellent les Singapouriens) et pas uniquement dans les lieux touristiques et les magasins de luxe.

311 passages sur le pont de ce Star Ferry à Hong-Kong

De Hong-Kong on dit qu’elle est polluée, envahie par les touristes, chère car le niveau de vie est élèvé et surtout stressante à cause de la densité incroyable de personnes au km². Mais au delà des clichés sur le port aux parfums, Hong-Kong reste une ville fascinante et incroyablement attirante au même titre que Shanghai ou Beijing, mais pour des raisons différentes.

 

Se déplacer à Hong-Kong

Pour relier l’aéroport à la ville, mieux vaut utiliser le MTR Airport Express. Vous pouvez monter dans le MTR à l’aéroport sans billets, il vous suffit d’acheter celui-ci à votre station de destination ce qui vous épargne la queue des touristes à Chek Lap Kok (c’est quoi Chek Lap Kok ? C’est l’autre nom de l’aéroport de HK que personne ne connaît…).

Hong-Kong c'est par ici

La première chose à faire à HK, c’est d’acheter une carte de métro Octopus qui vous servira non seulement pour le métro mais aussi pour les Star Ferry, le Tramway et la Cable-Car (ce qui va vous économiser de longues minutes de queue derrière des touristes français réfractaires à l’usage de la technologie).

La carte Octopus marche aussi pour les distributeurs de boissons, les 7-Eleven, les McDonald’s et bien d’autres endroits. Elle fonctionne exactement comme l’EZ-link Singapourienne et se rapproche beaucoup de la Suica de Tokyo (en ce qui concerne le paiement). Avoir une Octopus card, c’est juste indispensable à Hong-Kong. Le MTR reste un moyen pratique pour se déplacer, mais il faut mieux l’éviter aux heures de pointes.

 

2002-2012 : retour vers le passé

Ce que j’apprécie à HK, c’est ce mélange permanent de modernité et de traditions, de gratte-ciels flambants neufs et de tramways du début du siècle, des énormes magasins de luxes aux stands de street food dans les night markets… Mais surtout ce que j’aime à HK, c’est de prendre mon temps alors que la ville autour de moi est en effervescence.

Dans les rues de Hong-Kong

J’aime errer dans les rues avec mon appareil photo. Juste me laisser porter par mon instinct, monter et descendre du tram pour faire une photo ou prendre un café. C’est une façon différente de découvrir une ville. Certes on passe peut-être à côté des spots touristiques, mais chacun à ses propres raisons de voyager non ? Et puis ça permet de voyager un peu différement et de voir des choses qui ne sont pas dans les guides touristiques. 

Star Ferry à Hong-Kong

Les star ferrys sont toujours là et sont encore prêts à naviguer pour un autre siècle. Cela reste le meilleur moyen de se rendre sur l’île de HK. Laissez le MTR pour les travailleurs et les touristes pressés  prendre le Star Ferry c’est se donner le temps d’apprécier la vue sur HK et le débarquement sur l’île comme au début du XXème siècle.

Tramways à Hong-Kong

Idem pour les tramways de l’île, peu confortable, lent, non-climatisé, parfois bondés et pourtant ils restent le moyen le plus charmant de se promener. Embarquer pour une traversée de l’île et n’ayez pas peur d’aller jusqu’à Kennedy Town pour voir une autre face du port aux parfums. Vous ne serez pas déçus.

Hong-Kong la nuit

A chaque fois c’est pareil, je me dis que je ne perdrai pas quelques heures à aller à ce piège à touristes. Et finalement à chaque fois je craque et je prends le funiculaire (cable-car) pour aller au peak et admirer une des meilleures vue sur la ville. Impressionnant. Mieux vaut venir après 21h00 pour ne pas être avec tous les touristes

 

Les bonnes adresses

Les endroits où j’ai pris mon temps et que j’ai apprécié, attention choix totalement subjectif (et pas du tout local) :

    • Ginger Bakery (Wan Chai) : allez y pour les cheese cakes. Parfait pour le tea time.
    • Holly Brown Coffee (Tsim Sha Tsui) : dans le mall K11, le café et les glaces sont excellents (Gelato).
    • Hullett House – The Parlour (Tsim Sha Tsui) :  Old Marine Police HQ, le lieu rêvé pour un déjeuner sur la terrasse du 1881 Heritage.
    • Agnès b. le pain grillé (Tsim Sha Tsui) : un choix exceptionnel de chocolat à accompagner avec un café ou un thé (Mariage Frères).

Hullett House à Hong-Kong (Old Marine Police HQ)

Les endroits où je vais faire des courses :

    • Hackett (Causeway Bay) : une des rares boutiques en Asie, le plaisir de retrouver le style so british de la marque à Hong-Kong.
    • Sneakers Street (Mong Kok) : certainement le plus grand choix de chaussures de sports en Asie, un must pour les collectionneurs, un plaisir pour les amateurs.

L'île de Hong-Kong la nuit

Hong-Kong reste une de mes destinations favorites en Asie et possède ce supplément d’âme qui en fait un endroit unique au monde. Une ville attachante et inoubliable. Inutile de vous dire que j’y retourne bientôt.

 

Plus d’informations

    • Jetstar et Tiger Airways proposent de nombreux créneaux de vols très intéressants sur HK (départ tôt le matin, retour en soirée).
    • 4 jours / 3 nuits est un bon compromis pour visiter HK et faire un saut à Macau (voir passer une journée à Ocean Park).
Partager
Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.
  • Gem

    Ah HK… Merci pour les adresses, je garde pour mes prochaines visites :) Si vous voulez profiter pleinement de la vue de HK et des paysages alentours (Lantau, etc), attention à la période mi-janvier – mars où le brouillard est très dense et persistant.

    • C’est vrai qu’avec le brouillard c’est beaucoup moins sympa HK :) Mieux vaut également éviter les périodes de Typhons.

  • Beginners in Asia

    Je n’ai pas eu la chance d’y aller plusieurs fois mais je suis tombée amoureuse de HK et de ce mélange d’ultra-modernité et de passé, les bateaux pour traverser la baie, les bancs de bois inconfortables du tram, les odeurs des échoppes de TCM, les poissons en sachet, le Peak et sa vue spectaculaires, et… et… et… Va falloir y retourner !

    • Exactement, ce mélange de traditions et de modernité entre reliquat de l’ancien Empire Britannique et influence de l’Empire du milieu . Vraiment unique!

  • exparisienfutursingapourien

    Une des villes qui m’a le plus marqué, j’y ai passé 2 semaines et j’ai pu m’imprégner de l’atmosphère particulière qu’y règne et celles des les iles alentours. Ce voyage était le déclic, il m’a donné envie d’aller vivre en Asie un jour.

    Je pars m’expatrier à Singapour (vers la fin de l’année), je ne connais pas encore la ville, j’ai accepté d’aller y travailler les yeux fermés espérant secrètement y trouver ce cadre qui m’a charmé à HK, je ne pense pas que je serai déçu :) mais je voulais avoir ton avis de personne connaissant les deux villes, est-ce qu’elles sont comparables? Tu parles de supplément d’âme dans ton article, est-ce que cela veut dire que Singapour en manque?
    Encore merci de partager tes expériences avec nous sur ton site, excellente mine d’infos sur la ville!