Hougang

Bienvenue à Hougang New Town !

Ce nom ne vous dit sans doute rien, mais sachez que le quartier résidentiel de Hougang à Singapour est intéressant à plusieurs à titres.

Tout d’abord un peu d’histoire, Hougang a été fondé dans les années 1980, à l’époque où Singapour n’était pas encore une puissance économique.

Ces années là, il fallait construire beaucoup, rapidement et pour pas cher. Hougang est typique des villes dortoirs qui ont poussées comme des champignons pour accueillir les Singapouriens à cette époque.

Hougang

Conséquence : le quartier dispose d’une architecture qui n’a rien a envier à celle de la Corée du Nord. Dans certains HDB les ascenseurs ne s’arrêtent qu’aux 5, 9 et 12 ème étages et il y a très peu (voire aucun) shelters entre les bâtiments (pas très pratique les jours de pluies…).

En revanche il y a beaucoup d’espaces entre les barres HDB car à cette époque là, les parkings étaient encore au pied des tours et n’avaient pas encore de bâtiments à proprement parler.

 

Bastion de l’opposition

En 30 ans, le quartier n’a quasiment jamais été rénové car depuis le début, Hougang est ‘LE’ quartier rebelle de Singapour, celui qui a toujours tenu tête au pouvoir en place (le PAP) et qui a toujours voté pour l’opposition.

Du coup alors que les HDB Estates de la même période ont tous été rénové, Hougang attends toujours et les coups de pinceaux successifs commencent à avoir du mal à cacher la lente dégradation des bâtiments.

HDB Gallery

Hougang c’est le Singapour que personne ne voit, celui des Heartlands où les étrangers ne mettront jamais les pieds.

Quelque part Hougang c’est une autre vision de Singapour : pas de voitures de luxes ou de belles villas, pas d’écoles internationales ou de cafés sympas (il n’y a même pas de Starbucks,…).

Le quartier est quasiment le même que lors de sa création : HDB, commerces, food courts,… Tout est d’époque.

 

Retour vers le futur

Les habitants de Hougang ont participé activement à la construction de Singapour dans les années 1980 mais la majorité n’a finalement jamais pu vraiment bénéficier du boum économique de la Cité-Etat et doit maintenant subir le contre-coup de cette croissance : augmentation du coup de la vie, prix de l’immobilier en hausse,…

Message de service

Ils portent un regard très critique sur la situation actuelle et sur leurs concitoyens, notamment les plus jeunes, une génération qui n’a jamais connu la misère, qui est bien trop choyée et qui ne fait que se plaindre selon eux.

Aller à Hougang c’est se plonger dans le Singapour des années 80, les habitants sont les mêmes depuis cette époque et restent attachés à ce quartier, les jeunes beaucoup moins, ils rêvent de s’installer à Marine Parade, Punggol, ou Tampines.

 

Habiter à Hougang

Du coup il est très facile de se loger à Hougang, un 3 bedrooms flat de 100m² coûte 2000$ à la location et il y a un nombre incalculable de common room à 500$.

Certes on est loin du centre-ville (enfin 16 min de MRT de Dhoby Ghaut) et à ce prix là vous ne serez pas à côté du MRT, mais cela reste un des derniers quartiers abordables de Singapour.

Ce petit coup de projecteur sur Hougang est le premier article d’une série qui vous emmènera dans les quartiers méconnus de Singapour.

Pas besoin de vous parler d’Orchard, de Marina Bay, de Little India ou de Chinatown, tous les guides touristiques le font pour vous. Mieux vaut découvrir des quartiers comme Bishan ou Punggol dont on ne parle jamais ou si peu…

Partager
Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.