La moyenne des bonus à Singapour

AWS non il ne s’agit pas des initiales d’un groupe de hardcore trendy* mais bel et bien d’un point de négociations dans les contrats à Singapour.

AWS signifie “Annual Wage Supplement”, c’est le sigle qui cache la part variables des salaires : primes, bonus et autres traitement versés en sus de votre salaire mensuel fixe. Attention, il ne s’agit pas des avantages en nature mais bel et bien d’un traitement monétaire versé directement sur votre compte.

 

Les bonus en France

En France les bonus sont une légende urbaine, ou tout du moins une carotte destinée à vous donner à 200% alors que vos collègues s’échinent à maximiser leur RTT.

En même temps aller se battre pour 100 euros de plus par mois avec une TVA à 20%, un impôt sur le revenu payé par moins de 50% des foyers et une créativité fiscale sans limites… Difficile de leur jeter la première pierre.

 

Les bonus à Singapour

Compte-tenu de la bonne santé économique de la Cité-Etat, et du turnover très important sur certains postes, les bonus sont devenus un moyen de fidéliser les salariés. Non seulement cela permet de motiver les équipes, mais cela permet aussi de s’assurer qu’elles resteront en place (au moins jusqu’au versement des bonus).

Le centre financier de Singapour

Pas besoin d’avoir sciences Po et l’ENA pour comprendre ça. Quoique les mecs qui ont fait Sciences Po et l’ENA, je ne suis pas sûr qu’ils comprennent beaucoup de choses surtout quand je vois la classe politique française. Ceci est une blague, jamais il ne me viendrait à l’esprit de critiquer notre élite politique et les institutions qui la (re)produisent.

 

Bonus moyen à Singapour

Trêve de bavardages stériles, vous trouverez ci-dessous la moyenne des bonus par secteur d’activités à Singapour. Elle est exprimée en mois de salaires.

Pourquoi en mois de salaires ? Parce que si je vous dit 50,000$ par an de bonus, pour certains c’est le Nirvana…Alors que d’autres se demanderont si la compta n’a pas fait une faute de frappe lors du virement.

Bonus moyen à Singapour

Donc la moyenne de bonus à Singapour c’est 2.21 mois de salaires payés par an. Tout de suite votre 13ème mois devient beaucoup moins attractif surtout quand vous réalisez que celui-ci ne sera pas versé intégralement (blabla c’est la crise, blabla performance de l’entreprise, blabla excuses).

Evidemment dans la Finance et les Assurances la moyenne c’est 3.37 mois de salaire par an en moyenne pour les bonus. C’est un peu le beurre et l’argent du beurre : les plus gros salaires et les plus gros bonus.

 

Source : Singstat (comme d’habitude).

 

*La bise à tous les lecteurs qui écoutent A Wilhem Scream ;)

Partager
Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.
  • JPBWEB

    L’entreprise que je dirige à Singapour opère dans les services financiers. L’AWS y est de 1 mois
    de salaire, payée à chaque salarié (à l’exclusion de votre serviteur, sniff…).
    Nous octroyons également un bonus discrétionnaire qui varie de 1 a deux mois de salaire selon les résultats de l’entreprise et les performances individuelles.
    Cette générosité est relative, dans la mesure ou la rétention du personnel qualifié est un combat de chaque instant. Néanmoins, ce n’est pas forcement la norme ; nous avons acquis une autre entreprise l’année dernière, qui ne payait pas d’AWS (mais systématisait les bonus selon la performance de l’entreprise).
    Ironiquement, malgré la pléthore de primes, bonus, cadeaux divers, encouragements et formations a l’étranger, nos salaries continuent a grogner. Les Singapouriens sont vraiment des enfants gâtés.

    • Le système actuel de quotas fait que les Singapouriens & PR ont l’embarras du choix et donc peuvent se permettent de changer facilement d’entreprise pour gagner plus ailleurs. Alors même que les étrangers sont dépendants de leur visa de travail (encore plus aujourd’hui du fait des nouvelles restrictions sur l’immigration).

      Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il s’agit d’un comportement global “d’enfants gâtés” mais plutôt de la simple loi de l’offre et de la demande qui est favorable aux Singapouriens & PR à l’heure actuelle (mais pour combien de temps?)