Tiong Bahru,

Tiong Bahru qui signifie littéralement “Nouveau cimetière” (du Malais nouveau -Bahru- et du Chinois Cimetière -Tiong-) est un des quartiers historiques de Singapour.

Tiong Bahru, le quartier Hispter de Singapour

Il est notamment célèbre pour avoir accueillit les premiers HDB flats de la Cité-Etat, qui a l’époque ne s’appelaient pas encore HDB.

 

Déclin et renaissance

A l’origine Tiong Bahru est un quartier huppé de Singapour, abritant les riches familles de l’île, par ailleurs de nombreuses rues du quartier portent les noms des pionners chinois du 19ème et 20ème siècles qui ont fait fortune dans la Cité-Etat.

Puis dans les années 50 le quartier change : l’urbanisation sur l’île, l’apparition des condos et le fait que les HDB du quartier soient anciens ont contribué à rendre le quartier plus peuplé et donc plus populaire.

Vieux plan de Tiong Bahru

Du coup celui-ci est devenu relativement moins attractif en dépit de sa location centrale. Tiong Bahru va alors commencer son long déclin qui va durer près d’une demi-siècle.

Jusqu’à récemment le quartier était peu prisé et sa population déclinait d’année en année. De surcroît la majorité des habitants était composée essentiellement de personnes à la retraite.

En dépit des rénovations, les HDB restent vieux, il y a peu de centres commerciaux, une seule station de métro et très peu de choses à faire. C’est comme si Tiong Bahru était resté figé dans le passé, alors que le reste de l’île évoluait à très grande vitesse.

 

Old school is the new cool

Oui mais voilà, c’était sans compter l’évolution des mentalités à Singapour. Et ce qui apparaissait comme un problème jusqu’à récemment va peu à peu se révéler être une opportunité pour Tiong Bahru.

A l’instar de ce qui s’est passé avec le quartier du Canal Saint-Martin à Paris, Tiong Bahru a commencé à accueillir des jeunes artistes attirés par la location centrale du lieu et les loyers peu élevés.

The Tastemaker Store à Tiong Bahru

De fil en aiguille, de petits échoppes indépendantes et cafés vont commencer à coloniser le quartier qui devient petit à petit un endroit sympa.

Et surtout qui a le mérite de proposer une alternative aux centre-commerciaux et aux boutiques qui proposent le même produit aux quatre coins de la planètes.

 

Un quartier unique et atypique

Alors que le reste de Singapour a quelque part perdu son âme, Tiong Bahru a su conservé sa vie de quartier et son côté unique.

Avec ses vieux HDB, ses échoppes artisanales, son silence relatif (pas d’autoroutes pour vous briser les tympans) et sa cohabitation entre jeunes artistes et vieux retraités offre un cocktail inattendu dans la Cité-Etat.

Tiong Bahru est un repère branché pour jeunes Singapouriens et expats

Du coup le quartier est redevenu attractif notamment auprès des jeunes et des expatriés. Ceux-ci fuient de plus en plus les immeubles usines de River Valley et leur ambiance de ghetto de riches pour tenter de vivre différemment à Singapour.

 

A la recherche du temps perdu

Mais voilà, ce succès récent n’occulte pas le revers de la médaille.

Maintenant les résidents historiques se plaignent des nouveaux venus qui ont transformé le quartier en un endroit branché donc forcément moins tranquille mais également plus cher et plus cosmopolite se qui n’est pas forcément du goût de tout le monde.

Certains bars restent ouverts la nuit et il n’est pas rare que le volume sonore reste élevé jusqu’à tard.

Tiong Bahru, Singapour

De plus de nombreux expats se rendent en voitures dans le quartier qui comptent pas mal de petites rues à sens unique transformant parfois le lieu en un embouteillage exaspérant. Les transports en commun ne sont pas franchement très pratique, il faut mieux privilégier la marche.

Il n’empêche que Tiong Bahru reste un endroit intéressant à visiter en journée pour se faire une idée ce qu’à pu être Singapour à une autre époque et surtout, à l’instar d’Arab Street, cela change du Singapour qu’on a l’habitude de voir au quotidien.

Partager

Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.

  • Pour y avoir habité pendant 1 an, je confirme : excellent quartier ! Très sympa, tranquille et central.

    • Yep, vraiment différent du reste de Singapour. Un endroit à vivre.

  • Moins central, mais quartier reconverti egalement: Joo Chiat!

    • J’adore Joo Chiat (et les supers restaurants Vietnamien du quartier). Seul souci, les shophouses sont relativement loin du MRT mais ça vaut vraiment le coup. Si vous avez une voiture c’est vraiment un quartier à considérer (mais il y a une rue à éviter)

  • Lisa

    Bon choix de photos ;-)

    • Merci. Par contre je crois que j’ai une malédiction avec Tiong Bahru, à chaque fois que je passe il se met à pleuvoir… Du coup pas génial pour la lumière.

  • Esvant

    Il y a également un wet market très bien avec de nombreux restaurants où l’on mage très bien pour un budget mini
    hélène

  • olivier_toulouse

    Ca l’air pas mal oui, mais un peu loin de Paya Lebar Airport, non?
    Je n’arrive pas à mesurer le temps de transport entre deux points. Avez vous une “règle”? :)

    • Yep mais c’est direct en MRT. Pour les temps de tranports, une seule adresse : gothere.sg qui donne tous les temps de trajets en fonction de l’heure de la journée.

  • C’est clair que tiong bahru est devenu un quartier de hipsters! D’ailleurs je vous conseille le forty hands, ils font de très bons cafés :)