Weekend escalade à Tonsai (Thaïlande)

– Vous voulez faire harmonie avec la nature (donner votre corps en offrande aux moustiques) ?
– Vous voulez un endroit vraiment coupé du monde (c’est à dire où le wi-fi est une légende urbaine) ?
– Vous voulez jouer les Robinson Crusoé du 21ème siècle (vivre sans électricité) ?

>>> Alors ne cherchez plus, j’ai la destination de rêve pour vous : Tonsai

Soyons honnêtes, en théorie vous ne passerez jamais un weekend à Tonsai à moins d’être un backpacker, un hippie ou un grimpeur (je tiens à préciser que je rentre dans la troisième catégorie).

Au large de Tonsai

Oui mais alors pourquoi venir en weekend à Tonsai ? Sans doute parce que c’est l’un des derniers recoins de la mer d’Andaman qui reste encore relativement préservé du tourisme de masse (mais que malheureusement ça ne durera pas*).

De toute façon comparé à Phuket, Koh Phi Phi, Ao-Nang,… Tonsai c’est l’Eden décrit dans l’Atlantis de ma jeunesse (j’assume totalement mes références au Corsaire de l’espace).

 

Tonsai c’est quoi au juste ?

Tonsai est une plage très calme situé à 5 minute de bateau de Ao-Nang et qui offre un cadre magnifique et préservé accessible uniquement en bateau** ce qui limite son accès aux hordes de touristes d’autant que le lieu ne dispose pas d’électricité (durant la journée) ni d’eau chaude (tout le temps).

Là je crois que je viens de perdre plus de 50% des lecteurs.

Tonsai beach

Du coup il n’y a pas beaucoup de monde et le coin est beaucoup moins touristiques que le reste de la Thaïlande ce qui en fait un paradis pour les backpackers et les personnes fuyant les lieux fréquentés.

La plage est paisible (vous n’avez pas ou peu de personnes prenant de bains de soleil) et c’est l’endroit parfait pour une retraite loin du confort moderne (pas d’Internet non plus, hormis un cyber café préhistorique) et jouer au volley avec les locaux.

Surtout à Tonsai, vous êtes relativement loin (voir très loin) de votre vie quotidienne, des notifications de votre smartphone, de vos problèmes (que vous avez pris la peine de laisser chez vous), de votre routine en somme.

 

Vivre à Tonsai

L’écrasante majorité de l’hébergement est composé de bungalows qui se louent entre 200 THB et 500 THB la nuit (c’est à dire entre 8 et 20 SDG par nuit) et qui proposent un confort basique voire spartiate pour certains.

Les restaurants sont pour la plupart des cabanes en bois avec des chaises en plastique (cassées pour la plupart) qui feraient passer le confort des food courts de Singapour pour des restaurants 3 *** au Michelin.

Le bungalow du bonheur à Tonsai

Les bars sur la plage sont cools et la plupart du temps le staff dort dedans après la fermeture, la population est internationale même si il y a beaucoup d’Espagnols (simple coïncidence ou effet de la crise ?).

Le fait est que vous pouvez vivre très correctement à Tonsai avec quelques euros par jours, mais à ce prix là ne vous attendez pas au confort d’un resort de type Banyan Tree.

Votre meilleur ami contre les moustiques

A noter qu’il n’y a pas d’électricité durant la journée à Tonsai (à ce propos lorsque vous choisissez un bungalow, essayez de le prendre loin des générateurs électriques qui sont relativement bruyants la nuit) de surcroît n”oubliez pas une lampe torche, les chemins ne sont pas éclairés.

Préparez aussi beaucoup d’anti-moustiques si vous ne voulez pas servir de nourriture à la faune locale.

 

Quelle est la différence entre Railay et Tonsai ?

Railay c’est (encore) la civilisation : vous avez des chemins en béton (éclairés la nuit), de l’électricité 24/24, des resorts avec piscine et air-con et, des familles de touristes tout juste sortie de la grisaille parisienne.

Si vous venez pour faire de l’escalade et que vous avez tout de même besoin d’un peu de confort alors il faut mieux rester dans un hôtel à Railay ou Ao-Nang.

Les murs d'escalade de Tonsai (la nuit)

En revanche si vous n’avez pas peur de dormir sous une moustiquaire dans la jungle thaïlandaise et que rentrer dans votre bungalow à l’aide d’une lampe torche reste quelque chose d’acceptable alors n’hésitez pas à aller à Tonsai qui est beaucoup moins fréquentée et un peu plus authentique.

 

Escalade à Tonsai

Il faut absolument venir avec tout votre matériel, le prix de la location est totalement délirant et bien plus cher qu’à Singapour et n’espérez pas négocier car les quelques boutiques d’escalade se connaissent toutes et proposent les mêmes tarifs (l’oligopole version Thaïlandaise).

Escalade à Tonsai

Donc prenez avec vous vos baudriers, vos chaussons, votre corde, vos dégaines,… et même votre magnésite ! Au sujet des dégaines, mieux vaut prévoir large (environ 20 dégaines) si vous voulez vous évitez de faire des allers-retours sur certains murs qui sont hauts et surtout si comme moi tu es un mec super préparé et que tu n’as pas de safety sling / vache (le truc pour l’escalade, pas l’animal, je vous vois venir avec vos gros sabots).

Matériel d'escalade à Tonsai

Hormis Diamond Cave du côté de Railay qui propose du 5c à 6c, l’écrasante majorité des routes de Tonsai commencent à 6c/7a que ce soit sur la plage (Dum’s Kitchen, Tonsai wall & roof,…) ou du côté des différents murs (qui proposent parfois des voies plus simples).

Plan des routes à Tonsai

L’endroit est juste magique, faire de l’escalade à même la plage ou dans la jungle thaïlandaise est fantastique. Pas étonnant que le lieu figure parmi les meilleurs spots d’escalade au monde.

Escalade sur la plage

Mieux vaut se lever tôt (7h00) pour commencer à grimper quand il ne fait pas trop chaud (mais aussi pour profiter de la marée basse pour passer de Tonsai à Railay) quitte à faire une sieste après le déjeuner.

 

Au final…

Hormis l’escalade le lieu ne propose pas grand chose, la plage est sympa mais pas autant qu’à Railay ou Koh Phi Phi et les distractions sont quasi-inexistantes en dehors des quelques bars, d’un salon de massage (très sympa) et c’est à peu près tout.

Tonsai la nuit...

Mais finalement, ce n’est pas plus mal de se couper du monde le temps d’un weekend et pour retourner se concentrer sur l’essentiel.

 

Plus d’informations : 

    • Green Valley offre des bungalows allant de 200 THB à 500 THB
    • Pour les restaurants Boat’s men et Mama’s Kitchen sont excellents et pas chers
    • Les bars rastas sur la plage sont plus chers que le bar qui fait l’angle au niveau de Tonsai Roof
    • A déconseiller aux familles avec enfants
    • Si vous n’aimez pas les backpackers et les hippies vous pouvez justes les ignorer
    • Pour se rendre à Tonsai c’est la même chose que Railay (sauf que le bateau vous dépose à Tonsai beach au lieu de Railay Beach) donc n’hésitez pas à lire comment s’y rendre dans l’article sur Krabi.

 

* vu la vitesse à laquelle se développe Railay, d’ici quelques années Tonsai sera pareil alors autant y aller maintenant avant qu’il ne soit trop tard. 

**10 minutes à pied de Railay, vous y accéder soit par la mer à marée basse (tôt le matin et en fin d’après-midi) soit via un chemin très escarpé dans la montagne (vous aurez besoin de vos deux mains libres pour progresser à travers les rochers). 

Partager

Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.

  • olivier_toulouse

    je sais même pas comment tu fais pour grimper sous une chaleur aussi importante… et dire qu’en salle en France quand c’est pas climatisé on se plaint :)

    Pour la magnézi tu passes un sac par jour? :)