Introduction à Singapour

Généralités

Singapour est une Cité-Etat, c’est à dire que l’ensemble du territoire du pays est couvert par la ville (à l’instar de Monaco) qui s’étend sur 700 km². Le relief est désespérément plat avec un point culminant à 650m.

On est sur une île qui est reliée à la Malaisie par deux ponts aux noms très glamours (jugez par vous-même) : Causeway (chaussée) et Second-Link (deuxième lien).

Habiter à Singapour

Bref Singapour c’est un petit pays installé entre de très grands voisins (Indonésie, Malaisie).  Il y a environ 5 millions de personnes vivant à Singapour soit une densité 6500 habitants au km² (Paris = 20980 habitants au km²). On est un peu à l’étroit mais c’est beaucoup plus vivable que Hong-Kong par exemple.

En théorie il y a 4 langues officielles (Anglais, Chinois Mandarin, Tamoul et Malais), en pratique tout le monde parle anglais étant donné que Singapour est un véritable patchwork d’ethnies différentes (avec tout de même une grosse majorité d’orgine chinoise à hauteur de 76%).

 

Niveau économique

Le pays est très dynamique (forte croissance) et jouit d’un niveau de vie très élevé (similaire à la France). Son port est notamment le premier port mondial en termes de transports de conteneurs et le second en termes de tonnage (derrière celui de Shanghai).

Le centre financier de Singapour

Il suffit de se promener dans les rues du centre-ville pour s’apercevoir de cette réussite, il doit il y avoir plus de boutiques de luxe sur Orchard Road que dans toute la France et les voitures de sports côtoient les berlines haut de gamme dans la rue (Il est plus facile d’apercevoir une Porsche, une Ferrari, une Maseratti,… qu’une Renault Clio, j’exagère à peine).

Le coût de la vie est très différent de la France, certaines choses sont hors de prix (voiture, logement, alcool) alors que d’autres sont très bon marché (télécommunications, nourriture, transport en commun), en bref avec un salaire décent on vie correctement. En revanche pour ‘s’amuser’ cela coûte tout de suite très cher.

 

Venir à Singapour

Pour les français (passeport valide qui n’expire pas dans les 6 prochains mois), pas besoin de visa, vous avez le droit de rester 90 jours.

Exception faite si vous venez de Malaisie, dans ce cas-là vous ne pouvez séjourner que 15 jours (si vous venez de Paris en passant par la Malaisie pas de souci vous pouvez rester 90 jours, en revanche si vous souhaitez prolonger votre visa en faisant un tour en Malaisie, vous ne pourrez rester que 15 jours à votre retour).

Quelle est la distance Paris-Singapour ?

Singapour est une destination très bien desservie par les compagnies aériennes de par sa position stratégique en Asie du Sud-Est et sur la route de l’Australie.

Les prix sur le trajet Paris-Singapour sont très compétitifs compte-tenu de la concurrence sur la destination (par exemple 600 euros en s’y prenant à l’avance) pour peu que vous soyez prêts à passer par un autre ‘Hub’ (Londres, Amsterdam, Bangkok, Kuala Lumpur, Zurich,…).

 

La vie au quotidien

Le courant est du 220 – 240 Volts avec une prise de type anglaise (3 broches)

L’eau du robinet est potable (et son goût est correct) même si tout le monde fait bouillir l’eau avant de la boire. On roule à Gauche (héritage de l’empire Britannique).

 

Régler ses dépenses

La monnaie officielle est le dollar de Singapour.Vous pouvez utiliser le convertisseur de devises de Yahoo pour calculer le cours de l’euro par rapport au dollar de Singapour.

Pour payer mieux vaut avoir du cash pour éviter les mauvaises surprises et frais supplémentaires liés à l’utilisation de votre carte bancaire à l’étranger. En théorie seul les étrangers ayant un visa de travail ou étant résident permanent (PR) peuvent ouvrir un compte bancaire.

 

Se déplacer

Singapour dispose d’un système de métro (MRT) très performant, pour les bus, disons que c’est une aventure à chaque trajet (sérieusement c’est assez compliqué). Si vous n’êtes pas un résident, préférez les taxis qui sont très nombreux et peu cher.

Visas à Singapour

Le réseau de transport en commun est donc pratique et efficace c’est d’autant plus plaisant que posséder une voiture à Singapour est un luxe.

Pour prendre le métro ou le bus, on peut acheter des tickets ce qui n’est pas forcément pratique. Le mieux étant de prendre une carte EZ-Link qui vous permettra de prendre à peu près tous les transports en commun de l’île.

 

Les interdictions

Elles sont nombreuses à Singapour et n’espérez pas de clémence si vous enfreignez la loi. Votre statut de ‘touriste innocent’ ne vous sauvera pas des amendes en cas d’infractions :

    • Jeter un papier / détritus / mégots dans la rue : 500$
    • Uriner ou cracher sur la voie publique : 500$
    • Fumer en intérieur : 500$
    • Vol à l’étalage : 2000$

Et en sus les interdictions du métro (en plus des interdictions sus-cités)

    • Manger / Boire / Transporter un durion : entre 500 et 1000$

Cela vous parait excessif ? C’est vrai que c’est une horrible privation de liberté que de ne pouvoir cracher tranquillement dans le rue, de jeter son mégot sur le bitume à la fin de sa cigarette ou sa cannette de coca dans le caniveau.

C’est vrai que c’est tellement mieux qu’une poubelle, et puis, il faut bien donner du travail aux éboueurs (excuse numéro un du parisien quand il est pris en flagrant délit).

Usage de drogues

Egalement très important, la tolérance zéro est appliquée vis-à-vis de la de drogue (transport, trafic, consommation,…).

N’essayez même pas d’y penser, les sanctions sont très lourdes et vont jusqu’à la peine de mort (En 2005, un australien de 25 ans a été pendu pour avoir introduit 400 grammes d’héroïne à Singapour).

Partager
Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.
  • sonia tissot

    La dernière phrase m’a glacé le sang!