Colocation à Singapour

Pourquoi une colocation ?

Vous êtes arrivé à Singapour et vous êtes à la recherche d’un logement, malheureusement vous ne connaissez pas encore grand monde et vous devez trouver un logement par vous même.

Common Room dans un condo à Singapour

La location d’un studio ou d’un deux-pièces étant hors de prix, vous devrez vous tourner vers la colocation qui est un mode de logement très répandu à Singapour.

 

Quels sont les avantages de la colocation ?

La majorité des expatriés à Singapour (hormis les familles avec enfants) optent pour la colocation, qui présentent de nombreux avantages :

    • Un choix plus vaste de logements.
    • Des prix plus accessibles que les locations surtout quand on est seul.
    • Des durées modulables (de 15 jours à plus d’un an…).
    • Une chambre dans un appart fonctionnel immédiatement (Internet, Cuisine, Machine à laver, lit, un minimum de mobilier…).

 

Comment lire une annonce de colocation ?

Attention, il faut savoir lire entre les lignes des annonces et poser les bonnes question avant de s’installer dans une colocation.

    • Master Bedroom : grande chambre avec salle de bain privative.
    • Common Room : chambre individuelle avec salle de bain partagée (Vous êtes seul dans une common room mais vous partagez la salle de bain avec les autres colocataires).
    • No owner / No owner staying : signifie que le propriétaire de l’appartement ne loge pas dans l’appartement, cela peut être stupide de le préciser mais il faut savoir que de nombreux singapouriens (notamment les jeunes couples et les vieux célibataires) font de la colocation pour amortir le prix de leur logement. Avez-vous vraiment envie de vivre avec votre propriétaire ?
    • No visits / No staying : c’est à dire que vous n’avez pas le droit de ramener quelqu’un pour un verre, la nuit, les vacances,… Fuyez les colocations ou l’on vous interdit de voir du monde. Ce n’est jamais bon signe. Généralement cette règle n’est pas marquée dans l’annonce mais il faut absolument que vous posiez la question.
    • No cooking : pas le droit de faire la cuisine, ne rigolez pas de nombreux propriétaires interdisent tout simplement la cuisine pour ne pas dégrader l’appartement. Vous avez le droit de manger ou de rapporter de la nourriture dans l’appart, mais pas de faire la cuisine.
    • No couple : pas besoin de vous faire un dessin, les couples ne sont pas acceptés. En général les colocations sont ouvertes au couple mais moyennant un supplément (entre 100 et 200 dollars en plus par mois).
    • No [Chinese / Indian / French / … ] : certains propriétaires ne veulent pas de certains “types” de personnes, et le font clairement savoir. Sachez aussi que ça marche dans l’autre sens, certains propriétaires ne veulent que des compatriotes.
    • Utilities : les charges, il faut demander si elles sont comprises ou non, attention même si elle sont comprises, on vous fera payer l’électricité si vous dépassez un certain seuil (en général au dessus de 200$ on vous fait payez la différence).
    • Only female / male : c’est plus simple à gérer pour les salles de bains ! Plus sérieusement il arrive que les colocs cherchent une fille ou un garçon en particulier pour rester entre gens du même sexe ou au contraire pour équilibrer.
    • Pas de photos de la chambre : pas logique, tout le monde a un appareil photo numérique aujourd’hui (téléphone,…) donc si la photo de la chambre n’y est pas c’est qu’elle est pourrie, ne perdez pas de temps à aller visiter des colocs dans photo (on peut avoir des bonnes surprises mais la plupart du temps c’est qu’il y a quelque chose à cacher).

Dans un condo à Singapour

Sachez que les colocations type “Auberge Espagnol” sont les plus recherchées, ambiance jeune et internationale, et surtout une grande liberté, compte-tenu de ses avantages, il n’est pas rare que ces colocations soient également un peu plus onéreuse.

 

Conseils en vrac

    • Faites vous des amis et allez louer ensemble un condo ou un HDB, cela vous coûtera moins cher et vous serez totalement libre chez vous (notamment pour accueillir des amis, de la famille de passage, faire à manger,…).
    • Le type de bien le plus répandu c’est la colocation à 3 (1 master bedroom et 2 common rooms), il ne vous reste plus qu’à chercher 2 partenaires.
    • Si vous sentez que le propriétaire est difficile, fuyez. En cas de problème je vous rappelle que vous êtes l’étranger locataire et pas franchement en position de force. J’ai arrêté de compter les histoires totalement folles de propriétaires déments (je vous promets que cela dépasse l’entendement avec intervention de la Police, de l’Ambassade,…), donc si vous n’êtes pas en confiance, laissez tomber et passez à une autre colocation.
    • Vous avez le choix, vous êtes un colocataire qui intéresse les propriétaires, donc n’hésitez pas à visiter plusieurs lieux avant d’arrêter votre choix.

8 Commentaire

  1. Bonjour Louis et merci pour cette article.

    J’ai une question : sur la plupart des annonces il y est écrit “6 months lease” ou “1 year lease”. Est-ce que ce sont des conditions obligatoires (signature d’un contrat ?) ou bien est-ce négociable ? Je viens à Singap avec un WHV si je n’ai pas trouvé de travail en 3 mois je serais obligé de partir… donc ces indications m’inquiètent.

    Merci pour votre réponse.

    Votre blog est génial continuez comme ça !

    • Salut Mohamed, cela dépend vraiment des propriétaires / agents. La plupart du temps c’est 6 mois minimum car certains propriétaires ne veulent pas avoir à chercher une nouveau locataire tous les 3 mois (et de faire les démarches le cas échéant : publier une annonce, faire des visites,…). Cependant tout reste négociable (il faut toujours poser la question).

      Autre possibilité, regarder bien toutes les annonces des colocations : souvent il y a des personnes qui proposent des chambres pour 1 ou 2 mois voir un peu plus pour combler un départ inattendu.

  2. salut moi je viens à Singapour pour 2 mois et je souhaite louer une chambre en colocation à 200 dollar, pouvez vous m’aidez

    • Salut Xenophane,
      200$ pour une chambre pour 2 mois, même en dortoir, cela va être très difficile voir quasiment impossible. Singapour est une des villes les plus chères du monde au niveau du logement.

  3. Bonjour Louis,
    Tous d’abord merci pour votre blog, c’est une vraie mine d’info !

    Je vais bientôt partir pour Singapour et je pense opter pour une coloc dans un 1er temps.
    Si je rejoins une colocation existante, est ce qu’il y a toutes les procédures à effectuer ? (LOI, Tenancy agreement etc ..) ou est ce qu’il faut voir ça seulement avec le propriétaire du bail actuel ?
    De même si un colocataire quitte l’appart, est ce que les autres locataires sont tenus de payer sa part en attendant de trouver un nouveau coloc ?

    Désolé si les questions peuvent sembler simplistes mais je n’arrive pas à trouver une réponse claire là dessus :/

    Merci pour votre réponse.

    • Salut Alexis,
      Pour les colocation il n’y a pas de règles et en général il faut s’arranger avec les autres colocs. Chaque colocation a ses propres règles, parfois il faut traiter avec la proprio, mais la plupart du temps il y a soit un “main” tenant qui sous loue les autres pièces, soit un “Agreement” avec d’autres personnes. Le plus souvent les accords sont verbaux et il n’y a pas de soucis mais en cas de problèmes c’est assez tendu… Et surtout le small claim tribunal et les autorités interviennent rarement car ce n’est pas forcément légal (faudrait que je fasse un article sur le sujet d’ailleurs).

  4. Salut Louis,

    Merci pour ton site !

    Nous voulons former une coloc de 3 chambres et cherchons donc un whole unit. Dans ces cas la comment cela se passe-t-il avec le proprio ? Il y a une possibilité de faire 3 contrats ou il faut forcement un “master tenant” ?

    Merci pour ta réponse

    • Salut El Greco,

      D’habitude c’est toujours un “Master tenant” qui signe l’agreement et ensuite tu listes les autres tenants (avec leur FIN et Numéro de passport) dans la liste des “Occupiers” à la fin du contrat. Pas sûr que cela soit obligatoire mais c’est beaucoup plus simple pour le propriétaire et/ou l’agent qui a une seule personne comme point de contact.

      Faut juste être sûr que les colocs qui sont avec toi vont pas te mettre dans la merde (volontairement ou non) si t’es le Master Tenant. Donc plus de responsabilité.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.