Karin, 3 ans de Singapour et beaucoup de temps libre

C’est l’exception qui confirme la règle, aujourd’hui j’ai le plaisir d’accueillir Karin, francophone qui vit depuis près de 3 ans à Singapour suite à l’expatriation de son conjoint.

Sur mon balcon dans les tropiques...

Et parce qu’il n’y a pas d’âge pour partir à l’étranger ou pour commencer une nouvelle aventure, Karin nous raconte sa nouvelle vie dans la Cité-Etat, entre ses nombreuses activités, son blog et sa famille.

 

Présentation rapide !

Je me présente : Karin Vo Van, d’origine suisse-allemande, ayant vécu durant 28 ans à Genève avant de m’expatrier vers les tropiques Singapouriennes. J’ai travaillé dans un cabinet médical durant de longues années (les horaires d’infirmières étant trop compliqués) tout en élevant nos filles (Papa étant tout le temps en voyage) et en m’occupant de notre maison.

Là, je suis en vacances depuis plus de trois ans et ce n’est pas tous les jours évident, et oui, il faut s’habituer et apprendre à s’occuper soi-même!

Make A Wish Singapour

Je passe pas mal de temps à m’occuper de mon blog Sur mon balcon dans les tropiques… mais aussi à lire les autres blogs.

La photographie est une autre passion depuis de longues années et occupe également une place importante dans mon quotidien sans compter mon travail hebdomadaire de bénévolat chez Make A Wish, les activités de l’Association Suisse de Singapour (SAS) et, bien sûr de mon cher et tendre (Nos filles ne vivant plus avec nous).

 

Comment êtes-vous arrivée à Singapour ?

Comme bien d’autres femmes, en suivant mon mari (qui est asiatique), et après tant d’années de voyages vers Singapour, celui-ci a eu tout d’un coup envie de venir vivre pour quelques temps en Asie.

Oiseau à Singapour (Photo de Karin)

La filiale locale de son entreprise lui a proposé un poste et après de nombreux calculs savants on prenait la décision de partir à l’aventure pour une durée indéterminée ! A l’inverse de la plupart des gens, ce départ s’est fait en fin de carrière pour nous. Mais on n’est jamais trop vieux pour tenter une aventure, non?

 

Comment vous est venue l’idée de faire un blog ?

Au moment où j’apprenais qu’on allait partir au large, je tapais dans Google “expatriés à Singapour” et surprise, un blog d’une genevoise, vivant à ce moment là à Singapour, s’ouvrait et je découvrais le monde des blogs…

Avant cela, je ne savais même pas ce que c’était… Compte-tenu de la source d’informations utiles que j’ai pu avoir via les blogs, je décidais très rapidement de me lancer, je n’étais plus à une aventure près… De fil en aiguille, je naviguais dans ce milieu de bloggeurs et petit à petit je commençais à m’y retrouver. Entre temps  j’ai fait des progrès (mais il me reste beaucoup à apprendre) et je me suis découvert un certain plaisir pour la narration.

 

Votre meilleur souvenir à Singapour ?

Difficile, il y en a tant! Les regards émerveillés des  visiteurs qui font le long chemin jusqu’à chez nous font partie de mes meilleurs souvenirs. Surtout ceux des parents qui ont déjà un âge avancé. Mais l’étonnement de mon beau-père adoptif me fera toujours sourire. Il avait pu visiter la Cité du lion en 1951 pour la première fois…

Urban Redeveloppement Authority à Singapour

Puis, jours après jours, alors que nous parcourons la ville, son étonnement grandissait, tant il y a des choses à découvrir. Pour lui, un des summums était la visite du l’URA (Urban Redeveloppement Authority). Je le vois encore, éblouis par les efforts que des hommes de son âge avaient accompli en si peu d’années.

 

La chose qui vous a le plus surprise à Singapour ?

La découverte de la mentalité chinoise… Je sais, ce n’est pas la Chine, mais une partie de l’héritage de Singapour est chinois et les deux pays partagent de multiples coutumes. Puis, dans la foulée, la découverte de la différence entre les autres ethnies vivant sur ces mêmes 680 km²…

 

L’adaptation à Singapour est-elle facile?

Comme dirait une amie, qui vie une vie d’expatriée depuis plus que trente ans, Singapour est une destination pour expat-débutants. Donc, je dirai que c’est facile. Mais bien évidemment, il faut y mettre du sien ! Parfois, quand me je promène, je me demande si je suis réellement en Asie, tellement on jouit d’un confort européen !

Sur mon balcon dans les tropiques... (Photo de Karin)

Au niveau nourriture, il y a un choix indescriptible, pour tous les palais et estomacs. La seule chose qui n’est pas facile, et je ne suis pas la seule à le dire, c’est le climat et l’absence des saisons. On n’a pas de repère dans l’année comme chez nous et cette chaleur humide nous donne une éternelle sensation de fatigue, surtout si on a le loisir de ne pas travailler mais de passer son temps à l’air libre.

 

Votre lieu favori à Singapour?

Quoi répondre? Je n’arrive jamais à répondre à ce genre de question, car de beaux endroits il y en a partout dans ce monde, ainsi qu’à Singapour. Donc pas de réponse claire et précise. Le Jardin botanique, mon balcon dans les tropiques, le Zoo, les quartiers ethniques diverses,…

 

Buble Tea ou White Coffee?

C’est du Kopi’O? (j’ai du regarder sur wikipédia pour savoir ce que c’est….) Dans ce cas, Kopi’O, très occasionnellement. Dans les bistrots locaux, je commande toujours le “kalamansi-juice”. Le Buble Tea, je ne l’ai jamais essayé, ça ne me tente pas plus que ça.

White Coffee à Singapour

 

Merci à Karin d’avoir participé, vous pouvez continuer à suivre les aventures de sa famille à Singapour sur son blog. Vous pouvez également consulter le site de l’association Make A Wish et celui de l’Association Suisse de Singapour où Karin est bénévole.

 

A noter, l’article est illustré par deux très belles photos de Karin (le fameux balcon dans les tropiques et celle de l’oiseau (dont je serai bien incapable de donner le nom) que vous pouvez retrouver en grand format sur Picasa.

2 Commentaire

  1. Merci a Louis pour son initiative et merci Sally pour tes mots!
    Pour l’oiseau: Il s’agit d’un “olive-backed sunbird”. C’est une sorte de colibris, mais les colibris existent seulement sur le continent americain. Mais le “sunbird” est aussi un petit oiseau qui se nourrit de nectar et vole sur place. C’est un specime tres commun a Singapour et il y en a partout, meme sur mon balcon, ou la photo avait ete prise.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.