Qui sont les étrangers de Singapour ?

Ils sont au centre de toutes les attentions : travail, délinquance, transports,… Autant de sujets où les étrangers à Singapour sont pointés du doigts et où les tensions avec les locaux sont de plus en plus importantes.

Qui sont les étrangers de Singapour ?

Mais qui sont réellement les étrangers de Singapour ? Afin de répondre à cette question les autorités de l’île ont dévoilé la répartition des étrangers à Singapour selon leur type de visa.

 

Une main d’oeuvre peu qualifiée

L’écrasante majorité des étrangers à Singapour (59% soit environ 885,000 personnes) sont  des travailleurs peu qualifiés qui occupent des jobs que la majorité des locaux, à l’instar de la France, refuse d’occuper (ou tout du moins à ce salaire) : vendeurs, serveurs, ouvriers de chantiers, maintenances,…

Cela permet à la ville d’avoir une main d’oeuvre très bon marché notamment pour le secteur des services ce qui permet à la Cité-Etat d’avoir, entre autres, des centres commerciaux ouvert tout le temps.

N’oublions pas le cas des maids (Forign Domestic Workers), qui représentent 13% des étrangers à Singapour et qui rentrent dans cette catégories de travailleurs peu qualifiés (attention, la photo ci-dessus n’est pas représentative des maids à Singapour mais je n’avais rien pour illustrer le paragraphe, désolé).

 

Des étudiants et des familles

Les familles sur DP (15%) et les étudiants (6%) représentent près d’un étranger sur cinq.

Répartition des étrangers à Singapour

La ville accueille donc près de 300,000 personnes qui vivent à Singapour mais qui ne participent pas (ou peu) à la force de travail.

 

Une main d’oeuvre qualifiée

12% des étrangers sont titulaires d’un EP personnes ce qui est finalement très peu. Il n’y a donc ‘que’ 180,000 personnes ayant un EP à Singapour. Evidemment la majorité des français sont en EP et quand on ne fréquente que des français on peut avoir l’impression qu’il y a une sur représentation des EP mais ce n’est absolument pas le cas.

Rentre également dans la main d’oeuvre qualifiée : les titulaires d’un S-Pass (9%) soit à peu près 135,000 personnes. C’est la catégorie qui est en plein croissance suite aux restrictions sur les EP. En effet de nombreuses entreprises passent leurs employés sur S-Pass car ceux-ci ne correspondent plus aux règles des EP (salaires, qualifications,…).

 

Quelles évolutions ?

A priori la réduction de la dépendance de Singapour à la main d’oeuvre étrangère est une priorité des autorités. Par exemple le nombre total de titulaires d’EP à Singapour ne fait que chuter depuis 2012 (encore -1.7% pour le premier semestre 2013).

Le gouvernement a annoncé le 13 septembre que le nombreux de nouveaux immigrés à Singapour était en baisse à 27,000 personnes au premier semestre 2013, le point le plus bas atteint depuis 2010.