Weekend à Bali (Indonésie)

Bali, l’île des dieux

Côté face Bali c’est une des destinations touristiques les plus prisées du monde et notamment des Australiens, l’île accueille tant bien que mal cette invasion de touristes (leur nombre est passé de 1 million en 2001 à 2,5 millions par an en 2010).

Les hôtels et complexes touristiques ont poussé comme des champignons défigurant le front de mer à Kuta ou Nusa Dua alors que les infrastructures (routes, eau potable, traitement des déchets,…) ont dû mal à suivre.

Côté pile Bali c’est également des paysages splendides encore relativement préservés, des temples iconiques centenaires, des rizières verdoyante à perte de vue,…Autant de lieux incroyables et magiques à découvrir.

 

Seminyak, Nusa Dua et Tanah Lot

A peine arrivé et direction Seminyak pour déposer nos bagages dans un joli boutique hôtel à 2 minutes de la plage. Et bonne surprise celui-ci est encore plus sympa que sur les photos.

Ville Kresna à Bali

Léger répit puis direction Nusa Dua dans le sud de l’île pour faire du wakeboard. Autant le dire, faire des sports nautiques à Nusa Dua ça n’a que peu d’intérêt, le paysage n’a rien de fantastique (plan d’eau remplit de bateaux), les tarifs sont prohibitifs même après négociations. Bref c’est une étape dispensable. Pour faire du wakeboard autant aller à Punggol.

La plage très encombrée de Nusa Dua

A peine le temps de prendre une douche sur la plage et se sécher que nous voilà reparti au Nord de Seminyak pour admirer le coucher de soleil à Tanah Lot. Le lieu est juste superbe, il y a du vent et donc de grandes vagues qui viennent se fracasser au pieds des rochers, le soleil se couche parmi les nuages, le tableau est magnifique.

Les falaises à côté de Tanah Lot

Ensuite retour à Seminyak, la plage de sable noire est vraiment très joli en soirée, les quelques lueurs des resorts du bord de plage font scintiller les grains de sables tout le long de la plage.

 

Bedugul, Kintamani, Tirta Empul et Ubud

“Quand on a vu un temple, on les a tous vu” (proverbe d’un touriste français en Thaïlande). Or à Bali les temples ne sont pas du tout les mêmes mais surtout, au delà de leur architecture traditionnelle, les temples sont pour la plupart situés dans des lieux naturels magnifiques et s’intègrent parfaitement à leur environnement.

Temple flottant de Bedugul à Bali

Que ce soit à Begudul avec son temple flottant sur le lac perdu entre les montages, Tirta Empul et ses fontaines ayant vocation à purifier les esprits, Tanah Lot littéralement accroché à un rocher face à la mer,… Vous ne serez pas déçus par la visite de ces lieux centenaires qui proposent des tableaux à couper le souffle et où l’on se surprend à rester de long moments à admirer le paysage.

Tirta Empul Temple à Bali

Loin d’être ennuyeuse, chaque visite est une occasion d’en apprendre un peu plus sur les légendes et histoires de Bali et comprendre les spécificités de l’île des Dieux.

Tirta Empul Temple

Arrivé à Ubud pour un massage et un spa afin de se reposer de cette très longue journée de visite à au centre de l’île. Finalement cap sur Seminyak pour le dîner et la soirée.

 

Kuta, l’enfer c’est les autres

Deux heure à perdre avant de prendre notre avion. Nous décidons d’aller à Kuta qui est à Bali ce que Patong est à Phuket : une plage infestée de touristes plus intéressés à parfaire leur bronzage, boire des litres d’alcools dès le petit déjeuner et acheter des vêtements contrefaits dans les nombreuses boutiques et centres commerciaux du district. Affligeant.

Le front de mer à Kuta (Bali)

Autant Patong c’est marrant 5 minutes (et encore…) autant Kuta c’est juste insupportable : horde de touristes, embouteillages permanents, un bruit infernal, des vendeurs partout,… Le contraste est saisissant avec le reste de l’île et les paysages vus la veille. Difficile de croire que nous sommes toujours à Bali.

 

Au final

Ok Bali c’est clairement un très grosse destination touristique, mais il n’empêche que l’île est assez vaste pour proposer de nombreux choses différentes en fonction de ce que VOUS voulez faire. Rester se reposer à Kuta, Nusa Dua ou Seminyak ou alors voyager et découvrir le centre et le Nord de l’île des Dieux. Faire la fête sur le front de mer ou escalader les pentes du Kintamani Volcano, à chacun son voyage et ses envies.

Les rizières à Bali

Bali, en dépit des clichés, reste une destination fantastique. Je n’ai qu’un hâte : y retourner. En espérant également que Bai arrive à résoudre les problèmes que posent le tourisme de masse sur l’île et préserve ce qui reste de ce coin de Paradis.

 

Notre parcours :
    • Jour 1 : Aéroport > Hôtel à Seminyak > Nusa Dua > Tanah Lot > Hôtel
    • Jour 2 : Hôtel > Begudul Temple > Kintamani Volcano > Tirta Empul Temple > Ubud > Hôtel
    • Jour 3 : Hôtel > Kuta > Aéroport

 

Nos bonnes adresses :
    • Dejavu Kitchen (Seminyak) : décoration superbe, nourriture au top (les desserts sont indispensables).

Dejavu Kitchen à Seminyak (Bali)

    • Naughty Nuri’s (Seminyak) : commander absolument des porks ribs et des potato wedges. Un excellent restaurant convivial à essayer entre amis.
    • Sedona Spa (Ubud) : cadre charmant, service impeccable, que demander de plus ?

 

Plus d’informations :
    • La combinaison chauffeur + voiture est certainement la chose la plus intéressante à faire pour se déplacer. Nous avons payé 800,000 rupiahs pour 3 jours tout compris.
    • N’oubliez pas de préparer 25USD par personne pour le visa pour l’Indonésie, celui s’achète directement à l’aéroport d’arrivée auprès de comptoirs spéciaux. Une fois le visa acheté il suffit de faire la queue de façon classique à l’immigration.