Geoffrey, 27 ans, depuis 2 ans à Singapour

Geoffrey a tout juste 27 ans,  mais il a déjà vécu en France, aux Etats-Unis, en Europe de l’Est et maintenant c’est entre la Malaisie et Singapour qu’il partage son temps. Plutôt que de choisir une voie classique et de se cantonner à un secteur précis, Geoffrey a fait la pari de changer de domaine professionnel pour pouvoir voyager et tenter sa chance à l’étranger.

A chaque pays son challenge, et en Asie du Sud-Est son nouveau défi n’est pas une mince à faire. A découvrir dans la suite !

 

Présentation rapide !

Je m’appelle Geoffrey et j’ai un parcours assez classique. Après une prépa, j’ai enchaîné sur une école de commerce où j’ai pu commencer à découvrir le monde, notamment les USA pendant un échange et l’Europe de l’Est. Retour en France pour un premier job dans l’IT… Et puis après 2 ans, l’envie de partir. Ici, je m’occupe de Guy Degrenne pour le marché retail sur Singapour et la Malaisie.

J’essaye modestement de vendre des assiettes et des couverts au pays du bol et de la baguette. C’est un poste plutôt axé sur la gestion de la relation de notre partenaire local.

Vue depuis le condo de Geoffrey à Clementi

Je réside sur Clementi, c’est un quartier très sympa et très local, pas trop loin du centre finalement et assez bien desservi. Une poignée de dollars permet de prendre un taxi pour rentrer à la maison.

J’habite dans un condo que je partage avec des charmants colocs : un anglais, une russe et un autre français. Une vraie auberge espagnole à Singapour. Mon amie est Singapourienne. Je baigne dans le multiculturalisme, tout le monde s’accepte et apprend des autres, c’est ça qui est génial à Singapour.

 

Comment es-tu arrivé à Singapour ?

Je me sentais un peu étouffé en France, je me demandais quelles perspectives s’offraient aux jeunes, quel rythme d’évolution, bref j’opposais le French art of living à l’American Dream. J’ai donc commencé à chercher un boulot aux Etats-Unis, et rapidement j’ai revu mes critères en cherchant avant tout une mission intéressante et une destination offrant un salaire et un niveau de vie de qualité.

Je suis tombé sur cette offre de brand manager pour Guy Degrenne sur Singapour et la Malaisie. J’ai tenté ma chance, malgré des expériences professionnelles différentes du poste pour lequel je postulais. Et ça a marché.

Les pieds dans l'eau après la mousson

Je ne connaissais absolument pas Singapour et j’ai été très surpris. Cette ville est formidable. C’est propre, safe, simple, on trouve de tout et il y a ce qu’il faut pour les loisirs. C’est aussi un hub extraordinaire pour voyager dans la région.

Hasard du calendrier, et merci aux réseaux sociaux, j’ai retrouvé un ami d’école qui partait sur Singapour 2 jours après moi ! Ça m’a permis de me sentir moins seul et on s’est pris une coloc rapidement ensemble pendant 1 an, après avoir un peu galéré dans une auberge de jeunesse à Little India…à la guerre comme à la guerre !

 

Quel est ton meilleur souvenir à Singapour ?

Chaque jour, un souvenir vient s’ajouter à la longue liste de mes meilleurs souvenirs. Ça passe par une soirée mémorable avec mes anciens colocs au magic carpet, en passant par la découverte d’un bon restaurant français, l’absinthe, pour un dîner romantique avec ma copine au bord de l’eau, à un week-end à Sentosa pour assister au Red Bull flug tag.

Le monde du silence

Et au risque de répéter ce qui a déjà été annoncé sur ce blog, tous les voyages autour de Singapour, les spots de plongée extraordinaires, les plages, les cocotiers,…

 

Pourquoi Singapour est-elle si populaire auprès des jeunes français ?

Il n’y a pas de frein à l’esprit d’entreprenariat, le marché du travail est flexible, la vie est simple, on ne se sent jamais oppressé, on se sent en sécurité, on est jugé sur ses actions et sa valeur, c’est aussi une porte d’entrée sur l’Asie, tout en restant dans une atmosphère vraiment occidentale. Et puis, sur le CV, ça le fait ;) !

 

Le coût de la vie est-il plus élevé à Singapour ou en France ?

C’est très difficile à dire. Singapour est une Cité-Etat, la France est une pays avec de nombreuses régions. Je pense qu’on peut comparer le coût de la vie à Singapour avec celui de Paris. Le logement est excessivement cher (même s’il peut s’avérer être de meilleure qualité pour un prix comparable…

Après tout avoir une piscine, un tennis et une gym à Paris, ça doit revenir à être multi-millionnaire), la nourriture pas chère (si on se contente de manger local, à partir du moment où on mange à français avec fromage et nutella, on explose le budget), la voiture inaccessible (taxes), les voyages vraiment accessibles, les transports en commun pour un prix très raisonnable et une qualité inégalée.

Vue depuis le condo de Geoffrey à Clementi la nuit

Au final, équivalence entre Paris et Singapour mais avantage à Singapour puisque les revenus peuvent vite augmenter et que les impôts ne viennent pas faire de coupes franches dans le budget ! Si on compare Escarmain, mon petit patelin d’origine, à Singapour, forcément, avantage à Escarmain ! Avec les mensualités que je paye pour le loyer, je serais un riche propriétaire terrien dans Ch’nord !

 

Quelles sont les pièges à éviter pour les nouveaux expatriés à Singapour ?

Prendre son temps pour choisir son logement et négocier les frais d’agents ! Etre proche de son lieu de travail sera un vrai plus pour éviter de perdre du temps dans les transports. Je recommande aussi à chacun de ne pas emménager sans son kit de couverts, verres et assiettes Guy Degrenne évidemment ! J’en ai en stock !

 

La France, elle te manque ou pas ?

Oui. La famille, l’espace, les petites balades en moto le dimanche matin pour aller chercher du pain à la boulangerie et faire un tour au kiosque (presse), la nourriture, les émissions stupides sur TF1 et M6, les amis.

Mais ces manques peuvent être largement compensés : on est en contact avec la famille et les amis via skype, on voyage, les balades en moto seront bientôt d’actualité puisque je viens de récupérer mon permis singapourien après conversion, je viens de découvrir une boulangerie qui vend des baguettes à 200m de chez moi, le fair price vend du camembert de l’emmental et du rondelé et on trouve tout ce qu’il faut pour cuisiner à la française. Internet permet d’accéder au contenu média classique. Je peux me faire des sessions de Kaamelot sans problème. Fou rire garanti !

 

Pandan Cake ou Egg tart, tu choisis quoi pour ton dessert ?

Egg tart of course ! Mais jamais sans oublier mon Durian et mon jus d’avocat ! C’est comme ça que le l’aime…plein de calorie. Ne pas hésiter à aller courir une heure pour éliminer !

La touche locale, un camion avec un dessin de durian

 

A l’instar d’Hubert, Geoffrey prouve qu’il est encore possible, à condition qu’on s’en donne les moyens, de décrocher un poste an Asie du Sud-Est depuis la France. Nouveau pays, nouveau job, nouveau secteur d’activité, le moins que l’on puisse dire c’est que Geoffrey a multiplié les risques mais qu’au final il a réussi son pari et a trouvé un équilibre de vie à plus de 10,000 km de Paris.

N’hésitez pas à tenter votre chance, que ce soit depuis Paris ou directement à Singapour, il reste de nombreuses opportunités, à vous de savoir les saisir.

Partager
Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.