Weekend à Penang (Malaisie)

En raison des vacances d’Eté, le blog tourne au ralenti et je me permets de vous ressortir tous les articles sur mes (fantastiques) weekends. Malacca, Tioman et maintenant Penang ! Oui j’adore la Malaisie, pays qui offre des paysages variés et des escapades pour tous les goûts.

Dimsums, Penang (Malaisie)

Donc Penang c’est à 1h20 de vol de Singapour et c’est le lieu parfait pour un weekend original (c’est à dire autre chose que la plage et les mégapoles) et gastronomique bien évidemment.

 

Bienvenue sur Paris-Penang !

A l’instar de Malacca, George Town a été classement au patrimoine de l’UNESCO. Mais la ville n’est pas non seulement connue pour son architecture. Elle abrite en effet une des plus grandes population chinoise et Indienne de Malaisie (Penang est le seul état de Malaisie ou les Malais sont minoritaires).

Penang en Malaisie

Penang et surtout George Town, la principale ville de la région, sont des endroits très dynamique : tourisme, entreprises, immobilier,… La ville est en train de se métamorphoser et de devenir un petit Singapour, les constructions sont légions, les condos et les malls se multiplient aussi vite que les voitures de luxes et surtout c’est beaucoup plus propre que le reste de la Malaisie (mais toujours aussi désorganisé quand il s’agit de circulation). Quel contraste avec Johor Bahru qui est en face de Singapour.

Temple Chinois à Penang en Malaisie

Penang c’est à le fois des temples chinois centenaires, des mosquées magnifiques, des bâtiments coloniaux, des shophouses traditionnelles, des malls flambants neufs et des barres de condos très laides. Un ensemble très hétéroclite mais qui a son charme (sauf pour les malls et les condos).

 

Une réussite insolente

Elle tient essentiellement à 3 facteurs : une province qui n’est pas sous le joug total du gouvernement (moins de corruption), la classement au patrimoine mondial de l’UNESCO (donc plus de surveillance sur l’urbanisation et plus de tourites), et surtout la folie immobilière des populations chinoises de la région qui font de Penang le lieu le plus cher de Malaisie devant Kuala Lumpur.

Singapouriens Chinois, Malaisiens Chinois, Indonésiens Chinois, Chinois de Chine, Taiwanais, Chinois de HK,… Ils achètent tous à Penang : une petite maison se négocie à 1 million de ringgits, un condo à 400,000 soit une vraie fortune pour le pays (pour vous donner un idée, une belle maison dans une enclave protégée à Johor Bahru c’est 200,000 ringgits). La région est également très prisée pour les photos de mariages, les vacances, la nourriture, le shopping,… Sans compter l’aspect économique : de nombreux travailleurs immigrés viennent chercher un job à Penang.

Straits Quay, Penang (Malaisie)

L’éloignement du pouvoir central se traduit également dans les rues. Ainsi les drapeaux “1 Malaysia” sont relativement discrets à George Town qui préfère mettre en avant les emblèmes de la ville et le drapeau de la province.

 

Exit Trough The Gift Shop

La ville a su préserver son centre historique et surtout le mettre en valeur en y installant de nombreux petits musées (qui vous délesteront de nombreux ringgits pour un contenu parfois très décevant) mais également en y laissant se développer le street art ce qui est assez singulier pour être souligné (et donc c’est gratuit puisque que c’est dans la rue).

Ainsi Armenian Street accueille quelques pièces vraiment sympathiques. Bon ce n’est pas Paris ou Los Angeles, cela reste embryonnaire mais cela a la mérite d’exister (alors que pendant ce temps là à Singapour c’est pas encore gagné).

Street Art, Penang (Malaisie)

La vie est douce à Penang, pas étonnant que George Town ait été élue ville la plus agréable à vivre de Malaisie. Si certains lieux sont vraiment aseptisés et n’ont que peu d’intérêt, le centre ville historique influencé par de nombreuses cultures, les petits coins à découvrir au détour d’une ruelle, et pleins de petits détails font de la ville un endroit attachant à l’instar de Malacca.

Cependant vu le rythme effréné des constructions et le débarquement massif des touristes, je ne suis pas sûr que l’endroit reste intact encore bien longtemps…

 

Bilan du weekend

Bon d’habitude je mets tous les renseignements utiles pour un weekend mais là c’est plus compliqué étant donné que j’étais chez des amis qui vivent à Penang qui m’ont accueilli et fait découvrir la ville autrement. Il y a un vol Air Asia qui part le vendredi soir de Singapour et qui repart de Penang le dimanche soir, le choix parfait pour un weekend dans la région. Les taxis sont rares et il faut négocier les prix (pas de compteur) donc ne vous faîtes pas avoir.

Weekend à Penang en Malaisie

Les points de passages obligés : The Blue Mansion (Cheong Fatt Tze Mansion), Armenian Street, Beach Street (et ses bâtiments anciens), Gurney Drive Food Court (A commander aboslument : Char Kuey Teow) et Chinahouse pour le café.

Si vous avez plus de temps : The Green Mansion, Le Temple de Kek Lok Si (Statue géante qui domine George Town), La mairie (City Hall, enfin vous y restez 2 minutes), Straits Quay (pour voir les yachts des riches habitants de l’île).

A éviter : Fort Cornwallis (je vous économise 2 ringgits) et la maison de Sun Yat-Sen (à moins d’être un fan et de lui vouer un culte).

Partager
Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.
  • En France depuis presque 8 ans, Penang est mon home sweet home…je suis contente que ce voyage vous ait plu! ;)

    • J’adore Penang et j’espère y retourner bientôt. C’est vraiment une ville où il fait bon vivre ;)