Les paradoxes du marché du travail à Singapour

Le marché du travail à Singapour

A lire les médias, le marché du travail à Singapour est un eldorado. Outre un taux de chômage très bas, la presse se fait souvent échos des difficultés pour les entreprises de trouver des talents, et ce en dépit de rémunérations attractives.

Compte bancaire singapour

De l’autre côté, de nombreuses personnes se plaignent de ne pas trouver de débouchés dans la Cité-Etat ou hésitent à accepter des salaires qui sont parfois en deça de ce qu’ils pouvaient espérer en France.

Par exemple même la copine du Bachelor a dû rentrer en France par manque d’opportunités professionelles (Interview étonnant de franchise : pas souvent qu’une personne avoue publiquement que ce n’est pas facile de trouver un job à Singapour dans certains domaines).

 

Inadéquation entre l’offre et la demande

Le marché du travail à Singapour souffre d’une inadéquation flagrante entre l’offre et la demande. D’une part les Singapouriens aspirent à des jobs de cols blancs et ne sont pas franchement emballés à l’idée de devenir ouvrier ou travailler pour certaines industries.

A l’instar de la France, certains secteurs se retrouvent avec une pléthore de candidats, alors même que les offres d’emplois sont limitées.

Traditionnellement des secteurs comme la communication et le marketing sont relativement compétitifs ce qui permet aux employeurs de dicter leurs choix et surtout de ne pas proposer des rémunérations élevées étant donné l’abondance de main d’oeuvre. Encore une fois ce problème n’est pas propre à Singapour mais est également l’apanage de nombreux pays développés.

Le port de Singapour

Par exemple en France, il y a trop de personnes qui étudient l’Histoire de l’Art, la Philosophie*, la Psychologie ou encore l’Education Physique alors même que ces secteurs n’offrent finalement que très peu de débouchés.

Idem à Singapour où les diplômés de certains secteurs (Marketing, Communication, Social Sciences,…) ont dû mal à trouver un emploi (ou tout du moins à un niveau de rémunérations satisfaisant) alors que d’autres souffrent d’un déficit criant de main d’oeuvre : Hôtellerie & Restauration, Infirmières, Retail, Ingénieurs**,…

 

La concurrence de la main d’oeuvre étrangère

Un des autres paradoxes du marché du travail est la relative faiblesse de certaines rémunérations pour certains secteurs.

Certains postes souffrent d’une compétition accrue dûe à la présence massive de travailleurs qualifiés dans les pays voisins. Des étrangers qui n’hésiteront pas à venir s’installer à Singapour pour un salaire relativement moins important que les locaux ou encore les expatriés Français (n’hésitez pas d’ailleurs à consulter les salaires moyens des jeunes diplômés à Singapour).

Partie de Risk à Singapour

Par exemple dans le domaine de l’IT, certains départements (QA, IT Support, Back-office,…) sont quasi-exclusivement composés d’Indiens, de Philippins ou de Vietnamiens. Et la plupart du temps ceux-ci sont issus des mêmes Universités que les Singapouriens mais sont relativement moins chers en termes de rémunérations (sauf si ils sont PR).

Parfois les effets se cumulent rendant la situation de plus en plus difficile : alors même que certains secteurs souffrent d’un déficit de main d’oeuvre comme l’Hôtellerie & Restauration ou le retail, les salaires n’augmentent toujours pas dans ces branches car les postes sont traditionnellement occupés par des étrangers.

Faîtes le test : quasiment tous les restaurants et bars de la ville ont des annonces d’embauches sur leur façade. Idem pour les magasins.

 

La solidarité Nationale

C’est un des sujets tabous chez presque toutes les nationalités, sauf peut-être les Français. Les gens ont une tendance lourde à embaucher des compatriotes.  Evidemment c’est interdit par la loi, mais cela reste toujours très difficile à prouver.

Du coup vous aurez sans doute plus de chances si vous passez les entretiens avec des managers Français dans une boîte Française. L’avantage d’être Français c’est que notre pays est plutôt neutre aux yeux de nombreux managers étrangers.

Après à chacun de voir si il est plus intéressant d’avoir une équipe composée d’une ou deux nationalités ou au contraire avoir une annexe des Nations Unies dans son équipe***.

Personnellement je préfère avoir une équipe avec maximum un ou deux représentants du même pays. Certes c’est compliqué d’organiser des repas d’équipe mais c’est aussi beaucoup plus simple pour les vacances et la vie au quotidien notamment au niveau de la langue : anglais obligatoire lorsque l’on se parle dans l’équipe même si on vient du même patelin en Bretagne****.

 

Un modèle voué à évoluer ?

Heureusement pour Singapour, l’afflux de main d’oeuvre étrangère, la fléxiblité des lois du travail et le peu de charges et impôts infligés aux entreprises permettent à la ville de s’en sortir et d’afficher un taux de croissance et un taux de chômage à rendre jaloux n’importe quel pays Européen.

Singapore Management University

Mais avec la remise en cause de l’immigration, les réclamations de la population pour plus de redistribution et de justice social, Singapour n’arrive-t-elle pas aux limites de son marché du travail ?

 

*J’adore la Philosophie et je reprendrai certainement des études dans ce domaine, mais je suis également conscient que je le ferai à des fins de dévelopement personel et non pas pour trouver un travail.

**Si vous êtes un ingénieur, alors n’hésitez pas à tenter votre chance, de nombreuses entreprises vous feront un pont d’or et vous proposeront de très bons packages. En revanche si vous êtes dans le secteur MarCom, la concurrence risque d’être plus rude… Même si il y a tout de même plus d’opportunités qu’en France donc n’hésitez pas à venir si vous pensez que vous avez un bon profil. 

***Singapour – Taiwan – Chine – Vietnam – Philippines – Inde – Allemagne et un Breton à la barre pour mener la navire.

****Il doit il y avoir plus de Bretons à Paris qu’en Bretagne…

Partager

Auteur du blog Paris-Singapore, boit 8 cafés par jour pour se tenir éveillé et lit des gros livres pour paraître intelligent.

  • Pour les cours de philo, “Justice” de Michael Sandel est chaudement recommande : http://goo.gl/ifzjQG
    Excellent billet sinon, comme toujours :)

    • Merci Jacques pour le conseil et le commentaire :)

  • olivier_toulouse

    Moi ce qui “m’inquiète” pour Singapour ce sont tous ces cofee shop, hawker center, food court… on entend ici et là que certain ferment par ce que personne n’aime faire ce job et donc reprendre la suite = trop dur, pas assez payé… enfin quand je vois que 95% de mes collègues singapouriens ne savent pas cuisiner et achètent constamment à emporter. D’ici peu cette culture disparaitra pour laisser place au enseignes KFProut, StrarProut… dommage.
    Quant aux ingé. (je fais parti de cette secte :) en 10 mois j’ai vu plus de turnover que je n’ai connu en france en 10 ans!! Impressionnant!!

    • Pareil que toi, je suis très pessimiste sur l’avenir des hawker centers et food courts… De plus en plus de stalls abandonnés même dans des endroits comme Old Airport Road. Et du côté de Food Junction / Kopitiam,… La majorité des employés sont des PRC qui ne parlent pas anglais du tout.

      Et pour les ingénieurs, le turnover est toujours trés élevé. On a perdu un mec qui vient de partir à Dubai (ils lui ont doublé son salaire…).

    • jenculeleswumaos

      Ahhaha red light district !

  • ANN seche

    Salut! I can read French well but slow at writing so I will write in English instead. I am a Singaporeans so I can tell you why many can’t cook. Many of the younger generations have live-in domestic maids since young. As for my generation (I am 50 years old now), we always live at home before getting married and it is always our mothers who cook. Once married we live in our own homes and hire maids so the younger generation i.e. our children end up not learning to cook at all.

    You do not have to worry about Singaporeans buying cooked food all the time. Just like it is the cultures of many other countries, it is the Singaporean culture to get by without cooking even for breakfast.

    Imagine my mother-in`-law`s surprise when she visited us in Singapore and hardly find me cooking but eating outside all the time.

    Yes you will get used to these job hopping. I job hopped alot too when I was young and working in Spore. Everyone job hops in Singpore, it is the norm there. Usually we job hopped for better pay, that is, I mean if you can get $200 or more then why not just changed jobs. That is the mentality in Singapore.

    I am married to a French 25 years back and have lived in France for 3 years from 2002 to 2004 I was quite shocked to learn young people in France do CDD jobs for years or become stagaires for years.

    Singapore youths get jobs 6 months prior to graduating from university at full pay. There is no such thing as CDD posts in Singapore while hoping for such CDD posts to become permanent or if there are it is very rare. Yes French youths are being taken advantage of and do not know how to fight back because they thought it is the norm everywhere in the world. Even in Germany being a stagaire for long periods of time is very common.

    Also don’t expect Singapore employees to stay long in a company for many years. My French sis-in-law (Air France) and brother-in-law (Toshiba) work all their lives for the same companies in French and yet I do not envy them. It is boring to go to the same workplace everyday for years. One needs to change companies once every few years for a new environment.

  • Alex

    C’est tout à fait vrai surtout pour les indiens qui embauche seulement les indiens aucune intégrité tout marche par piston and collègues recommandations. un exemple: le nouveau Holiday Inn Express Singapore vient d’ouvrir ces portes avec un manager indien a la tête, ce qui fait que tous les staffs de la réceptions sont indiens de l’inde même pas Indien de Singapour. Beaucoup de corruption et pot de vin au niveau de l’embauche c’est du race pour race. HR ne fait rien et le ministère du travail s’en foute. T’en qu’il y a des jobs.

  • floflo88

    Hello!Je compte m’installer à Singapour dans 6 mois avec mon copain qui a trouvé du travail là-bas. Cependant, moi je suis dans le domaine du développement/humanitaire/solidarité internationale et c’est assez dur d’avoir des infos là-dessus à Singap. J’ai vu qu’il y a pas mal d’ONG présentes (à mon grand étonnement) mais c’est très difficile d’avoir des infos sur ce secteur… Des infos? des idées à partager? Merci d’avance!

    • Plein plein d’ONG et d’associations à Singapour mais il faut vraiment que tu cibles un domaine car c’est très vaste. De mémoire il n’y a pas de portail mais en fonction de ce que tu souhaites essayes déjà de te rapprocher des grands organismes et de contacter les personnes en charge qui pourront t’aiguiller en fonction de ton profil.

    • floflo88

      Merci bcp pour ta réponse!J’ai déjà ciblé mon domaine, j’ai de l’expérience plutôt dans les ONG: éducation, droits des enfants, droits de l’homme et je suis assez intéressée par le travail forcé des migrants, traffic d’être humains, etc. Je vais clairement contacter des grands organismes pour voir mais je trouve ça fou car tu dis que y’a énormément d’ONG et associations mais y’a absolument personne qui a des infos sur ce secteur. Est-il bouché à Singapour? Est-ce qu’on peut facilement trouver du travail dans ce domaine? J’essaie de poser ce genre de questions un peu partout et personne ne sait rien alors que y’a pléthore d’informations sur tous les autres secteurs! C’est comme si y’en avait plein mais que personne bossait dedans! Merci quand même d’être si réactif pour tes réponses et et au passage pour ton blog qui est vraiment au top pour se préparer à l’expatriation là-bas! Bonne journée!

    • Passes à THE HUB à Somerset il y a beaucoup de monde impliqué dans ces problématiques (ne serait-ce que pour chopper des contacts).

      La majorité des gens sont bénévoles que ce soit dans les grosses structures (SPCA, WWF, SA…) ou les petites plus spécialisées.

      N’hésites pas à lire le portrait de Florence qui travaille chez Riverkids : http://paris-singapore.com/florence-33-ans-et-3-mois-de-singapour

    • floflo88

      Super!Merci bcp! J’avais pas trouvé l’article avant et c’est marrant car j’avais déjà repéré cette ONG à Singapore qui bosse au Cambodge où je suis actuellement. Aurais-tu le contact de cette Florence? Merci d’avance!

    • Je n’ai plus le contact de Florence malheureusement. Par contre tu peux essayer avec l’ONG Akaraka qui travaille dans plusieurs pays d’Asie dont le Cambodge.

    • floflo88

      Ok pas grave mais merci bcp pour ton aide précieuse. On te nommerai bien ambassadeur de France à Singap!

  • alexis bio

    moi,j’ai un diplômé en lettres et assurances.Je veux exporter des produits exotiques et industriels sur le marche de Singapour,avoir des infos sur des partenaires potentiels ou entreprises,par la même occasion avoir des infos sur les offres d’emplois. merci pour les infos.

  • SandrineM

    Bonjour Louis,

    Depuis quelques jours, je découvre ton blog riche d’informations, de références, de liens récents. Merci et bravo pour ce travail.

    Je suis dans la même situation de Floflo88, d’ailleurs on devrait rentrer en contact toute les deux. Je viens d’un secteur artistique, je suis costumière accessoiriste pour les arts du spectacle (largement cinéma, théâtre, danse, photographie). J’ai travaillé pour l’opéra, pour Franco Dragone et le Lido (Paris).
    J’ai vu qu’il y avait une dynamique d’échanges culturels entre Singapore et la France par le biais de l’ambassade et des festivals qu’elle organise.

    Comment se comporte ce secteur à Singapore? Où est-ce que je peux trouver des informations?
    Est-ce qu’il y a des salles de spectacles reconnues ?

    Merci pour ton aide,
    Sandrine

    • Salut Sandrine,

      Essayes de te rapprocher de l’Alliance Française qui pourra t’aiguiller ou au moins te donner des pistes dans ce domaine car ils organisent beaucoup d’évènements culturels en association avec les organisations locales. Idem pour l’Ambassade qui dispose d’une section culturelle (avec des gens dédiés) : ils pourront peut-être aussi t’aider. Bonne chance!

      Louis.

  • Ln9317

    Bonjour à toutes et à tous !
    J’ai un master en communication et marketing, mais j’occupe un poste d’acheteuse depuis 2 ans et demi. Connaissez vous les débouchés dans ce domaine ? Je pense que les grosses boites ont toutes un service achats ?
    Merci d’avance pour vos reponses

    • Salut Ln,
      Il y a beaucoup d’acheteurs à Singapour et dans à peu près tous les domaines. Ceci est dû au fait que de nombreuses entreprises internationales ont leur QG Asie / monde à Singapour. N’hésites pas à regarder les offres sur jobsdb & cie.

  • Js Pilar

    Bonjour Louis
    Merci pour toutes ces informations sur Singapour. je souhaiterai m’installer à cet endroit, cependant mon anglais est encore approximatif (même si je compte bien l’améliorer) est ce que c’est une grosse barrière pour trouver un emploi? Je recherche un métier dans la Maitrise d’ouvrage quelque soit le secteur d’activité.

    • Bonjour Js Pilar,
      L’anglais est la langue du business et il faut surtout arriver à comprendre (avec les accents du monde entier) et se faire comprendre. Certains HR bloquent automatiquement les candidats dont l’anglais est un peu juste donc cela peut-être parfois une barrière. Le mieux reste de prendre un test comme le TOEIC pour connaître votre niveau, et si vous avez une bonne note (au moins 950 sur 990) vous pouvez même le mettre sur votre CV pour rassurer les recruteurs.

  • Johany

    Salut !
    Article très intéressant ! Je souhaites partir 3 mois dans un pays anglophone pour perfectionner mon anglais et approcher une autre culture si possible !
    Penses-tu qu’il est aisé de trouver un travail dans la restauration sans avoir d’expérience dans ce domaine ? (J’ai 2 ans d’exp. Technico-Commercial Industriel)
    Et question Visa, ce serait plutôt un Working Permits qu’un Employement Pass pour une durée de 3 mois je suppose ?

    • Salut Johany,
      Cela va être difficile de chercher un contrat pour 3 mois et dans ce cas là ce sera un S-pass ou Working Permit mais peu d’entreprises feront les démarches si tu ne restes que 3 mois. De surcroît Singapour n’est peut-être pas le meilleur endroit pour perfectionner son anglais. Ici on parle plutôt le Singlish donc pas super pour “perfectionner” son anglais, tu risques surtout de prendre des mauvaises habitudes.

    • Johany

      Ah Mince, je vais peut-être revoir mes priorités alors et rester dans l’union européenne pour pouvoir trouver un travail rapidement !
      Je te remercie pour ta réponse rapide Louis !

  • JORDAN

    bonjour est t il possible de trouver un job de le secteur du bien etre, plus précisément le metier praticien masseur? A SAVOIR que je ne parle pas du tout l anglais

    • Bonjour Jordan,

      Sans parler anglais ça va être difficile à Singapour. Concernant le secteur du bien-être il doit y avoir des centaines de salons / spas / cliniques sportives / relaxation,… Avec des milliers de masseurs qui viennent de toute l’Asie et qui propose à peu près tout. Pas sûr que ce soit un bon plan de venir ici pour faire ce type d’activité.

  • thierry

    Bonjour Louis,
    Je commence a prospecter a Singapour mais depuis la France pour l’instant mais 2 questions me tracassent:
    – est-il beaucoup plus simple de trouver un job en etant sur place?
    – je commence a avoir une bonne experience international mais n’ai pas d’experience concrete en Asie: est-ce un gros desavantage?
    Merci beaucoup pour le blog, c’est une mine d’informations!

    • Salut Thierry,

      Pour répondre à vos questions:
      – Oui, il est plus simple de trouver sur place mais vous êtes limité dans le temps (durée du visa de tourisme).
      – Pas forcément, beaucoup de first timers à Singapour (pas ou peu d’expériences de travail à l’étranger)

      Bon courage. La situation est un peu moins bien en ce moment à Singapour mais ça reste beaucoup mieux que l’Europe.

  • Jaafar Stira

    Bonjour,
    J’aimerai savoir est ce que les profils de comptable, commerce, management, achats et logistique sont des domaines plus demandés ou nn afin de décrocher un poste pour les étrangers ainsi que la rémunération.
    merci à vous.

  • Bertrand Li

    Bonjour Louis

    Je vais bientôt obtenir mon master en ingénierie électrique et à la vue de l’article il semblerait qu’il y ai une réelle demande. Cependant vers où se tourner et qui contacter pour avoir une chance de postuler?

    • Salut Bertrand, essayes de prendre contact avec la Chambre de Commerce Française à Singapour (FCCS) qui pourra t’aider sur le sujet: http://www.fccsingapore.com/