Faire du vélo à Singapour

Côté pile, le vélo c’est un sport et un mode de détente (VTT, BMX, balade en forêt,…).

Côté face cela peut également être un mode de déplacement qui est de plus en plus populaire en ville notamment en Europe. Mais qu’en est-il de la situation à Singapour ?

 

La pluie et le beau temps

Vous pensez qu’aller au bureau en vélo à Singapour est possible et simple (sans compter l’aspect cool de la démarche). Oubliez toute de suite cette idée si vous voulez vivre vieux. Le vélo à Singapour ce n’est PAS un mode déplacement.

Ville de Singapour

Tout d’abord la météo : faire du vélo, même à allure modérée, peu vite devenir un calvaire compte tenu de la chaleur et de l’humidité.

En cas de pluie, ce n’est même pas la peine d’y penser. Vu les averses dignes des déluges bibliques, il est quasiment impossible de faire du vélo lors des fortes pluies.

 

La cohabitation avec les voitures

Il est autorisé de rouler sur les trottoirs (option #1) et sur la chaussée avec les voitures (option #2). L’option #1 est peu pratique et peu s’avérer dangereuse. L’option #2 équivaut à un don d’organes.

L’automobiliste moyen à Singapour pense qu’il est le roi du monde (étant donné le prix des voitures cela n’est pas étonnant) et de surcroît il conduit très mal (changement de file à la dernière minute, pas de clignotants,…). Sans compter le fait qu’il ne sait pas réagir fasse à un cycliste la plupart du temps.

Interdiction d'utiliser son vélo à Singapour

Du coup il est dangereux de rouler sur la route. Sérieusement la vie est belle, l’écologie et les efforts pour les planètes, je suis totalement d’accord. Mais si vous voulez voir grandir vos enfants, évitez de rouler sur la route avec un vélo à Singapour.

Vous pensez que la situation n’est pas si grave, lisez donc la rubrique nécro du blog cycling Singapore pour comprendre l’ampleur du désastre (le simple fait qu’un site dédié sur le cyclisme à Singapour ait une rubrique nécro est déjà un bon indicateur des dangers du vélo à Singapour).

 

Les vols de vélos

Le vélo, avec les chaussures, sont les deux seules choses qu’on vole à Singapour. Maintenant que vous le savez, avez-vous toujours envie d’acheter un vélo à 1,000$ qui risque de disparaître ?

Faire du velo a Singapour

Bref vous l’avez compris, à moins d’être suicidaire, l’option vélo pour se déplacer sur la route n’est pas sérieusement envisageable à Singapour sauf à se déplacer uniquement sur les trottoirs (et encore).

Il y aura toujours des fervents partisans du vélo qui vous diront le contraire et ne partageront pas cet avis, mais libre à vous de tenter de faire du vélo pour vous rendre au travail.

 

Le vélo en tant que sport / détente

Autant le vélo en tant que mode de déplacement est à proscrire, autant en tant que sport / détente est à conseiller.

Outre les nombreux espaces verts, Singapour dispose d’un système de Park Connector Network (PCN) qui relie les espaces verts entre eux et qui permet d’aller d’un point A à un point B sans quasiment croiser de routes.

Certes les PCN désservent peu le centre-ville et il n’y en a pas partout, mais il est vraiment agréable de les utiliser d’autant que cela est sûr et qu’ils sont parfaitement entretenus. Certains PCN comme celui de Punggol fait même le tour du district.

Faire du vélo à Singapour

Ensuite il y a les parcs comme ECP ou Bishan Park ou l’on peut faire des promenades tranquillement bien que les lieux soient souvent bondés le weekend (ECP le weekend ressemble un peu au MRT ou la CTE aux heures de pointes).

Sinon pour les plus téméraires, RDV sur l’île de Pulau Ubin qui présente quelques difficultés mais rien d’insurmontable.

 

Le tour de Singapour

Bref on a vite fait le tour de Singapour en vélo, et les férus de grands espaces et de difficultés s’ennuieront rapidement. Compte-tenu de la météo, cela reste un sport de loisir à Singapour.

La majorité des gens louent des vélos à l’heure pour se promener à ECP et le cyclisme en tant que sport (c’est à dire en dehors des promenades familiales) est moins populaire qu’en France.

Cela étant dit, il est possible de trouver des groupes motivés que ce soit en VTT, cyclisme sur route ou fixies (oui le phénomène a également touché Singapour).

 

Autres articles sur le vélo à Singapour :