Les pistes cyclables à Singapour

Vous ne le savez sans doute pas, mais je me suis blessé à la main gauche. Pas pratique quand votre sport principal c’est l’escalade !

Boutique Velo Singapour

Plutôt que de rester à pleurer sur ma situation, j’ai décidé de changer de sport. Et maintenant je fais du vélo.

Comme ça au lieu d’avoir des bras de gorilles, j’ai maintenant des jambes de grenouilles (je caricature à peine).

Et ça tombe bien, parce que le vélo à Singapour est en train de changer de dimension. De plus en plus de personnes en font (mon dernier article sur le sujet c’était en 2012, 5 ans déjà, soit une éternité).

 

Les PCN sont vos amis

PCN signifie Park Connector Network. C’est un réseau de chemins bitumés & piétons qui traversent l’île. Cela permet de faire des kilomètres sans croiser de voitures.

Le PCN, comme son nom l’indique, “connecte” les grands parcs de l’île, mais aussi beaucoup d’autre choses. C’est le must pour se déplacer rapidement à Singapour à vélo.

Carte des Park Connector Network Singapour

La carte des PCN est disponible sur le site National Park Singapore (Vous avez même des idées de circuits sur le même site). A noter : les PCN dans les parcs ne sont pas inclus dans cette carte (par exemple ceux de Gardens by the Bay) donc en fait le réseau est beaucoup plus vaste.

A savoir : vous devez partager les PCN avec les gens qui font du jogging (et aussi ces p***** de trottinettes électriques) mais c’est OK la plupart du temps.

Faire du velo a Singapour

Evidemment ce n’est pas aussi rapide que les vraies routes, mais c’est tellement plus sûr (17 cyclistes tués l’année dernière, 590 blessés dans des accidents entre des vélos et des véhicules à Singapour).

 

Rouler sur les routes

C’est autorisé mais Cela reste toujours TRES dangereux. Nous sommes en 2017 et l’automobiliste lambda à Singapour ne sait toujours pas comment réagir quand il voit un vélo sur la route.

Distance de sécurité, angles morts, clignotants,… Autant de concepts inconnus pour les automobilistes à Singapour. Pourquoi ? Tout simplement à cause du comportement “Kiasu” sur les routes (et beaucoup de mauvaise foi envers les cyclistes).

Les voitures à Singapour

A noter que comme en France vous pouvez avoir des amendes et des points en moins sur votre permis de conduire si vous rendez coupable d’infraction à vélo (griller un feu rouge,…)

En revanche N’essayez même pas de rouler sur les routes en soirée / la nuit. Vous allez juste mourir. En journée ça passe encore sur les endroits peu fréquentés, mais dès que la nuit tombe, c’est du suicide.

 

Ce qu’il faut prévoir

Faire du vélo à Singapour nécessite quelques petits précautions :

  • De la crème solaire, même en partant tôt le matin, le soleil cogne dur à Singapour et il est facile de chopper des coups de soleils.
  • De l’eau, corollaire du point précédent. Il y a beaucoup de fontaines dans la ville mais avoir deux bidons minimums par personne ce n’est pas un luxe.
  • Un casque : c’est moche, c’est lourd et c’est pas cool. Cela ne sert à rien 99% du temps mais pour le 1% restant cela vous sauvera la vie.
  • Un anti-vol au cas où, surtout si vous avez un Tokyobike, un Brompton ou encore un truc un peu sympa.

Un autre truc : faire du vélo après 6 heures du soir est possible, mais il faut mieux avoir un éclairage performant (vu et être vu). Les PCN  et les parcs n’étant pas super bien éclairés (avis personnel).

Singapour Stade

Si vous avez d’autres bons conseils, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires. A bientôt sur les chemins de Singapour, et surtout, à vos vélos !

 

Autres articles sur le vélo à Singapour :