Quel est le nombre de Français vivant en Asie ?

La population Française en Asie augmente !

Comme chaque année, le Ministère des Affaires Etrangères publie le nombre de Français vivant officiellement en Asie.

Evolution du nombre de francais vivant en Asie

Et comme chaque année, ce nombre augmente (Plus de 5,000 citoyens de France se sont installés en Asie entre 2015 et 2016).

110,406 Français vivent en Asie en 2016

Soit seulement 6% de la population française à l’étranger (1,782,188). En fait il y a très peu de Français en Asie. Surtout si vous considérez que l’Asie est le continent le plus peuplé de la planète.

 

Ou vivent les français en Asie ?

Les régions ayant un lien historique avec la France (Indochine) ne sont plus forcément les destinations de prédilection des Français qui s’installent partout en Asie.

La Chine reste toujours, et de très loin, le pays qui accueille le plus de concitoyens. Cependant elle n’attire plus autant qu’auparavant (le nombre de Français en Chine est stable depuis 2013).

Population Francaise en Asie

Singapour, en dépit de sa taille, prouve que l’expatriation en Asie est avant tout une décision économique (opportunités de carrières,…) plutôt que culturelle. Il suffit de voir les raisons qui poussent les Français à venir vivre à Singapour.

 

L’Asie, destination lointaine

La distance, près de 10,000km de la France, la barrière de la langue, de la culture,… Sont autant d’obstacles que peu de gens se décident à franchir.

Quel est le nombre de Français vivant en Asie (en 2016) ?

D’ailleurs c’est pour cela qu’une grande partie des personnes qui viennent vivre en Asie, et à Singapour notamment, le font dans un cadre d’un contrat d’expat (même si il y en a de moins en moins).

 Il y a plus de Français à Londres que dans toute l’Asie

Et oui, vous aurez sans doute moins de chance de croiser un concitoyen le long du Mékong que sur les bords de la Tamise !

En dépit de ce que montre les reportages TV, l’Asie reste une destination relativement lointaine et peu de gens franchissent le pas. Ce qui est une opportunité pour ceux qui veulent venir (même si cela est plus difficile que dans le passé).

 

Source : Ministère des Affaires Etrangères (Attention il s’agit de la population officiellement enregistrée auprès des Ambassades et Consulats. Et cela ne tient donc pas compte des gens qui n’ont pas pu, ou voulu, faire les démarches. Et ils sont parfois nombreux).