6 choses à faire avant de venir chercher un travail à Singapour

The Checklist !

Les contés de fées avec les princes charmants ça n’existent que dans les livres pour enfants, si vous venez à Singapour pour chercher du travail vous avez intérêt à préparer le terrain avant de venir sur place sous peine de vivre une cruelle désillusion.

Les tours du centre financier de Singapour

Ou alors vous pensez que c’est simple de trouver un travail à Singapour parce que “tout le monde” le dit (surtout ceux qui n’ont jamais cherché un travail à Singapour en tant qu’étranger : les journalistes en France, les expatriés par leur entreprise,…) alors ne lisez pas cet article, vous allez perdre votre temps.

 

1- Se Renseigner

Secteur d’activité, compagnies installées sur place, réseau d’anciens élèves,… Autant de choses qui sont le minimum syndical à vérifier avant de venir. Il faut lire, lire et lire  la presse, les sites spécialisés, se renseigner à fond, se faire connaitre. Cela vous paraît évident ? Tellement que beaucoup de personnes ne prennent pas le temps de le faire. Alors ne soyez pas de ceux-là et commencez déjà par vous abonnez au flux RSS de la FCCS.

Par exemple si vous cherchez un travail dans l’hôtellerie à Singapour pour 2012 et que vous ne savez pas quels établissements ouvrent l’année prochaine à Singapour (au hasard le Sofitel Rafles place), ça commence mal.

 

2- Avoir un CV prêt

C’est à dire un resume façon singapourienne et en anglais s’il vous plaît. Là encore c’est tellement évident que beaucoup de gens passent à côté. D’autant que cela vous fait perdre du temps une fois sur place.

 

3- Connaître sa valeur

Si personne ne veut de vous sur le marché du travail en France cela sera exactement pareil à Singapour, la discrimination en plus (oui, vous êtes étrangers). Donc ne vous lancez pas à Singapour si vous galérez déjà en France pour trouver du travail. Que ce soit en Europe ou en Asie, certains secteurs (vous avez dit le luxe ?) ou certains postes (Events manager, PR officer, Marcom,…) sont très concurrentiels (on va dire ça pour pas dire autre chose).

 

4- Faire un budget précis

Et pas juste se dire que 1000 euros par mois ça devrait suffire pour vivre. Non il vous faut faire un budget précis avec des postes de dépenses et surtout s’y tenir. On peut vivre avec très peu à Singapour mais c’est beaucoup plus dur qu’en France surtout que la tentation est à tous les coins de rue. Faîtes un budget pour savoir quelle est la ligne à ne pas franchir en termes de dépenses.

Billets de banque à Singapour

Voir toutes ses économies (accumulées dans le sang, la douleur et les larmes, cela va de soi) partir dans la location d’une chambre dans un HDB à Jurong East, des tickets de métro et des chicken-rice au food court du coin ce n’est jamais agréable.

 

5- Savoir ce que l’on veut

Vous pouvez opter pour la technique du spam pour les réponses aux offres d’emplois ce qui fonctionne très bien pour obtenir des entretiens (surtout pour certains types de postes) mais le problème c’est que souvent les postes ne sont pas très attrayants et qu’on se retrouve à faire un job pas forcément en lien avec son parcours. Si vous voulez un poste précis, ne perdez pas de temps à spammer les boîtes emails des RH.

 

6- Avoir une date de retour (dans tous les cas)

Pour éviter le syndrome de l’engagement (cf. Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens), bref avant de partir vous savez qu’au bout de ‘x’ mois vous allez rentrer. Et surtout vous vous y tenez quoiqu’il arrive, c’est à dire qu’au bout de ces ‘x’ mois si vous n’avez rien, vous devez rentrer.

Partie de Risk à Singapour

Etes vous sûr de vouloir venir chercher un travail à Singapour sans avoir préparer tout ça ? Pourquoi pas, il y a toujours des très belles histoires, mais elle sont écrites par celles et ceux qui ont réussis à Singapour…

 

Plus d’informations :